samedi 31 mars 2007
Sarkozy et les mili-tantes d'Act Up
Des mili-tantes d’Act Up-Paris ont distribué 2 000 stickers «Malades expulsés, Malades assassinés» aux participants de la conférence francophone sur le VIH/sida, ainsi qu’un tract dénonçant les remises en cause du droit au séjour des malades étrangers sur le territoire français et la politique de Nicolas Sarkozy en la matière.

Dans le mensuel Têtu du mois d’avril, Nicolas Sarkozy a déjà répondu à ce genre d'accusations en ces termes :
« Je veux commencer par contester vigoureusement les accusations qui m’ont été faites d’avoir reconduit à la frontière des étrangers malades du sida ou porteur du VIH. La réalité, c’est que j’ai accordé deux fois plus de cartes de séjour à des étrangers malades que Lionel Jospin, dont de nombreux porteurs du VIH. Je peux le prouver. J’ai toujours répondu favorablement, vous pouvez le vérifier, aux demandes de l’association Act Up-Paris. Toujours. Donc franchement, le délit de sale gueule, dans cette affaire c’est moi qui en suis victime... Si on ne veut pas créer de nouvelles filières d’immigration clandestine, il faut rester dans un cadre, faire du cas par cas, regarder les dossiers tranquillement. Mais je tiens à vous redire qu’il n’y a pas un cas dont on m’a saisi auquel je n’ai pas répondu.»

Nicolas Sarkozy se targue donc d'avoir introduit en France davantage de porteurs du virus du sida, des personnes qui ne manqueront pas de le transmettre à d'autres dans un élan de solidarité républicaine et laïque. Et il peut le prouver! Quelle classe!
 
mercredi 28 mars 2007
Sans papier, sans billet, sans honneur.

Émeutes Gare du Nord.

Émeutes peut-être pas, mais en tout cas, de la casse.

Ce qui s'est passé ?

Très simple : Un usager sans billet, un Congolais en situation irrégulière (ce qu'on appelle « sans papiers ») jugé pour 22 faits de violences volontaires, récidiviste âgé de 33 ans, a frappé deux agents qui l'ont contrôlé.

Jusqu'où nous arrêterons-nous ? Depuis quand est-ce qu'un pauvre sans-papiers doit présenter un titre de transport pour voyager dans le train ? C'est quoi cette embrouille ?

Ben si. Réfléchissez avec moi un instant : quand on peut entrer en France sans-papiers. Rester sans-papiers. Toucher des allocations sans-papiers. Se faire soigner gratuitement sans-papiers (alors qu'un Français démuni n'aura pas le droit aux soins gratuits, lui, bien entendu), frapper comme on veut et rester sur le territoire (merci monsieur Sarkozy pour l'abolition de la double-peine!), pourquoi devrait-il avoir un billet pour prendre le train?

Et la police doit donc être très douce et très gentille et si on interpelle quelqu'un qui frappe des contrôleurs. Sinon, c'est une interpellation jugée « trop brutale » par les jeunes des environs et c'est bien entendu eux qui font la loi. Pas la police.

C'est donc ce qui s'est passé : le clandestin passager clandestin se fait contrôler sans billet. Il agresse les deux agents, une patrouille des forces de sécurité maîtrise l'homme. Mais quelques dizaines de témoins, parmi lesquels de nombreux jeunes, ont estimé que l'interpellation avait été trop brutale. Ils ont commencé à se masser devant le local du métro dans lequel le suspect avait été retenu. Des renforts de policiers sont rapidement intervenus.

Sous les regards de centaines de témoins et d'usagers du métro coincés sur place, une foule de plus en plus hostile, dont de nombreux jeunes, a commencé à jeter des projectiles sur les forces de l'ordre et à fustiger Nicolas Sarkozy. Les policiers ont répondu par de courtes charges et des jets de grenades lacrymogènes...

Bilan : 13 personnes arrêtées en pleine campagne présidentielle...

Sarko-Sego nous sortent leur baratin et bien entendu, rien ne se passe. Merci la droiche!

Et n'oublions pas : un clandestin a plus de droits que nous autres. À quand la discrimination positive pour les Français ?

Libellés : , , ,

 
lundi 26 mars 2007
Homme politique cherche nouveaux électeurs
Homme politique Ext.-Dr. cherche nouveaux électeurs pour dernier tour de piste électoral en 2007 (et plus si affinité).
Si vous êtes basané, crépus et un peu musulman sur les bords, vous êtes prié de déposer le bulletin FN dans l'urne. Merci.

PS : Cherche également repreneur charitable pour ancien électorat déboussolé.



 
Diatribe du pape contre l'U-E

LE 25 MARS 1957, sur ordre de Pie XII, les cloches de Rome saluaient la naissance de l'Europe moderne. Cinquante ans plus tard, son successeur, Benoît XVI, aurait pu faire sonner le glas. Le Pape a prononcé, samedi, un discours intransigeant contre l'Union européenne. Il ne s'est pas arrêté, comme le faisait Jean-Paul II, à l'oubli des « racines chrétiennes » de l'Europe. Il est allé plus loin en dressant un catalogue de critiques contre une Europe coupable « d'une singulière forme d'apostasie ». Un terme très fort dans la bouche d'un pape. En reniant la religion chrétienne, l'Europe commettrait un péché mortel.

«On ne peut pas penser construire une vraie maison commune en négligeant l'identité propre des peuples de notre continent (...), une identité historique, culturelle et morale (...) constituée d'un ensemble de valeurs que le christianisme a aidé à forger », a dit Benoît XVI devant les délégués des épiscopats européens, réunis à Rome pour ce cinquantenaire. Ces valeurs «constituent l'âme du continent» et doivent rester un « ferment de civilisation».

Même s'il a reconnu à l'Europe des succès économiques et la fin du rideau de fer, Benoît XVI a estimé qu'aujourd'hui «elle perd confiance dans son propre avenir». L'Europe avance «péniblement». Sa dénatalité pourrait la mettre « en congé de l'histoire ». Surtout, «le processus d'unification européenne n'est pas partagé par tous, à cause de l'impression diffuse que différents chapitres du projet sont écrits sans tenir compte des attentes des citoyens».

Le Pape a mis en garde l'Europe «contre cette attitude pragmatique (...) qui justifie systématiquement le compromis sur les valeurs humaines essentielles». Les «courants laïcistes et relativistes» ont fini par «dénier aux chrétiens le droit d'intervenir dans le débat public».
Les catholiques sont invités à s'engager politiquement et à recourir à «l'objection de conscience» contre les législations sur l'avortement, l'euthanasie et en matière de bioéthique. Ils sont invités à construire «une nouvelle Europe, réaliste, mais non cynique». Un message relayé par son ministre des Affaires étrangères, Mgr Dominique Mamberti, qui a accusé le Parlement européen «d'attaques contre l'Église».

Source: Le Figaro
 
Gestion à la sauce Royal

Valeurs Actuelles vient de publier, sous le titre « L’enquête qui accuse. Régions : la facture socialiste » une enquête fort instructive et détaillée (6 pages) sur les impôts et les dépenses dans les 20 régions françaises dirigées par les socialistes, à partir d’un Livre noir des régions socialistes, dirigé par R. KAROUTCHI.

Ce sont pourtant les régions socialistes que Ségolène ROYAL donne en exemple comme une gestion qui anticipe ce qu’elle fera lorsqu’elle sera au pouvoir. Comme le dit madame ROYAL, la politique aujourd’hui se fait par la preuve. Voilà la preuve, en effet:

400 000 euros pour participer à la création d’un musée Salvador ALLENDE à Santiago du Chili (alors que le gouvernement chilien lui-même a donné 150 000 euros) (Ile-de-France).

380 000 euros pour doubler en breton les séries américaines comme Colombo (Pour en finir avec l’impérialisme du français sans doute) (Bretagne)

65 000 euros pour financer un spectacle de musique hip hop à Santiago du Chili, décidemment très à la mode (Ile-de-France).

30 000 euros comme participation au festival Ethical fashion show organisé par l’association Universal love (Ile-de-France) : l’amour n’a pas de prix.

30 000 euros pour faire une étude sur la façon dont le journal du conseil régional est perçue. Vraiment indispensable (Haute-Normandie).

400 000 euros pour la «défense des droits de l’homme» en Basse-Normandie. Sans doute les droits de l’homme socialiste.

10 millions d’euros pour créer un journal régional « gratuit » (Ile-de-France), sûrement pour chanter la gloire des élus socialistes.

1,9 million d’euros pour frais de réception (Ile-de-France), sans doute ce que les imitateurs de Jack LANG appellent « les cocktails onéreux » dont raffole l’ancien ministre.

18,5 millions pour louer des panneaux d’affichage pour la campagne de publicité du conseil régional (Languedoc-Roussillon) : cela ne comptera pas dans les dépenses de campagne.

4,3 millions pour mettre en place sur trois ans un nouveau logo (Pays-de-la Loire) : pour ce prix là, nous en aurions bien proposé une dizaine…

2 millions d’euros pour financer 180 emplois aidés (Limousin) : cela fait cher de l’emploi, sans parler des emplois détruits par le supplément d’impôt.

500 000 euros pour organiser une fête destinée à «développer le sentiment de mieux vivre ensemble» (Ile-de-France). Est-ce qu’on n’aurait pas mieux vécu ensemble en baissant d’autant les impôts ?

300 000 euros pour créer une équipe de cyclisme professionnel (Bretagne). C’est bien connu, jamais les sponsors privés ne financent d’équipes cyclistes, on attendait pour cela le Conseil régional.

110 000 euros pour une étude destinée à justifier la création d’une nouvelle entité administrative (Bourgogne). Ils ont raison, en France on manque «d’entités administratives».

Source: libres.org
 
Le Ministère de l'éducation nationale présente...
 
dimanche 25 mars 2007
Des ordres donnés aux CRS?

Selon RTL, des notes ont été adressées à des CRS qui patrouillent en banlieue parisienne pour leur demander d'éviter certains secteurs.
Un premier ordre de service a circulé au début du mois de mars. Rédigé par le commissaire central d'Evry, dans l'Essone, il indique que "pour info, aucun contrôle dans les gares SNCF" ne devra être conduit «sans instruction express de monsieur le commissaire de permanence».

Toujours selon RTL, une action similaire datant du 20 mars a également circulé en Seine-Saint-Denis. Dans une note interne du commissariat du Raincy à l'attention des CRS, il est écrit qu'"afin d'éviter tout incident dans le secteur des Bosquets, il y a lieu de ne pas traverser ces lieux et plus particulièrement rue Cézanne, Picasso et Utrillo".

Ces consignes localisées, démenties par la Direction générale de la police nationale (DGPN) qui parle d'une «absurdité», sont en revenche confirmées par l'Unsa Police.

Source: RTL
 
vendredi 23 mars 2007
Le sénateur UMP Roger Karoutchi présente aux français "le livre noir des régions socialistes"
 
jeudi 22 mars 2007
Dans la peau d'un candidat
Bruno Candida se glisse tour à tour dans la peau des principaux candidats:

http://brunocandida.com/
 
300, le film


Awesome.
 
mercredi 21 mars 2007
Les dessous de l'anti-racisme...
Ils sont plein de bons conseils à distiller sans modération ces immigrés engagés dans la lutte contre le racisme... mot qui à leurs yeux ne s'applique qu'aux visages pâles.

Une fois de plus, se méfier des moralisateurs, surtout lorsqu'ils prônent la tolérance et le respect, surtout lorsque ces moralisateurs en tirent un profit direct. Leur morale ne s'applique jamais à eux-mêmes, au contraire. L'anti-racisme est la face cachée du racisme anti-blanc.


Sida : le Camerounais qui semait la mort
14 janvier 2007

La Pologne découvre avec effroi la face cachée de Simon Mol. Figure emblématique de la lutte pour les droits des immigrés à Varsovie, il est accusé de propagation du Vih.

Simon Mol, 33 ans, journaliste et poète d’origine camerounaise réfugié en Pologne, était devenu une personnalité symbole de la communauté noire de Varsovie. Il a pourtant été arrêté le 5 janvier, pour propagation du Sida. Quatre Polonaises [de souche] accusent cet anglophone né à Buea, dans le Sud-Ouest du Cameroun, de leur avoir “ sciemment transmis ” le Vih. Mais le parquet de Varsovie estime que le nombre de personnes infectées pourrait s’avérer bien plus important. [...]

Arrivé en Pologne en 1999 en provenance du Ghana, Simon Moleke Njie, de son vrai nom, est passé à tabac par un groupe de Skinheads néofascistes et xénophobes en 2001. L’événement fait naître sa vocation pour la lutte antiraciste, qui va occuper une partie de son activité débordante. En 2002, il organise une campagne visant à bouter le racisme hors des stades, où ce phénomène ainsi que celui de l’antisémitisme prospèrent comme le gazon du terrain. Les tribunes sont pleines de hooligans affiliés au parti fasciste National revival of poland (NOP). L’engagement de Simon Mol lui vaut en 2003 d’être désigné “ Antiraciste de l’année ” par le Nigdy Wiecej (“ Plus jamais ça ”), le Sos racisme polonais.



Un activiste anti-raciste poursuivi pour racisme
15 mars 2007

Sheffield, Angleterre. Un activiste anti-raciste noir qui avait notamment publié des photos montrant un policier en train de frapper une femme métisse devant une boîte de nuit, a été lui-même poursuivi pour injures raciales à l'encontre de deux policiers affectés aux contraventions.

Prenant la parole pour sa défense, Johnson dira que son but était de « leur faire comprendre la situation. Ils étaient les deux seuls blancs au milieu d'un quartier majoritairement noir et étaient vus comme une source d'oppression. »
 
Eric Besson parle
Extraits de l'entretien entre le journaliste du Nouvel Observateur Claude Askolovitch et Eric Besson, ex-secrétaire national à l'économie du PS, qui paraît le 20 mars aux éditions Grasset sous le titre Qui connaît madame Royal?

Je le dis sans passion aucune, calmement mais fermement : ce que construit Ségolène Royal dans cette campagne présidentielle est mensonger et dangereux, pour la gauche et pour la France. Elle prétend porter une rénovation démocratique? En réalité, elle construit un pouvoir personnel. Elle attise la méfiance envers les élus et la démocratie représentative. Elle joue de sa victimisation, elle instrumentalise le féminisme, les souffrances des femmes et celles des exclus, pour asseoir son pouvoir.
Elle promeut une démocratie participative qui n'est que mascarade. Elle fait croire aux citoyens qu'ils seront les inventeurs de son programme, les vrais héros de son aventure? Tout le monde sait que c'est faux. Seule sa propre gloire la motive. Elle use et abuse de démagogie. Elle prétend briser des tabous, mais elle ne fait qu'accompagner l'opinion dans ses pulsions majoritaires. Et quand elle rencontre une résistance, elle édulcore, se réfugie dans le flou, ne précise rien.
Alors, tout est possible, tout peut arriver. Rien ne peut être débattu, discuté, argumenté, puisque rien n'est clair. A l'arrivée, c'est l'arbitraire, des décisions incompréhensibles, l'opinion flattée, distraite, amusée, et des catastrophes économique.

Source: Pasidupes
 
mardi 20 mars 2007
Les enjeux de la natalité
L'Afrique atteindra 1,5 à 2 milliards d'habitants en 2050, contre 750 millions aujourd'hui. Le Niger est un exemple parlant, où la fécondité de 7,7 enfants par femme fera passer la population de 12 à 56 millions au terme de la transition démographique.
Sa faible croissance économique n'est pas parvenue à rattraper sa natalité galopante, si bien que le produit intérieur brut (PIB) par habitant y a chuté de 20 % ces quarante dernières années. Contrairement à une idée répandue, l'épidémie de sida ne stoppera pas la démographie africaine : la hausse de la mortalité accroît en effet le désir d'enfants.

De tels taux de fertilité constituent une menace pour l'ensemble des sociétés développées: ils nourrissent l'explosion urbaine, la dégradation de l'environnement, les déplacements de populations, et l'encombrement des systèmes de santé.

De nombreux conflits, comme au Rwanda, en Côte d'Ivoire ou au Darfour, ont ainsi pour toile de fond des rivalités pour l'accès à la terre - et demain à l'eau. Une jeunesse nombreuse et sans emploi forme un réservoir de soldats. Quant aux famines, qui menacent toujours, elles illustrent aussi les enjeux de la natalité.

Source: Le Monde
 
Il a encore trop bonne mine...
 
Ensemble, rions contre le racisme!
 
dimanche 18 mars 2007
Ce qu'on a pas vu de la mort de Saddam Hussein
Après la pendaison de Saddam, à la fin du ramadan, comme un animal, les reporters ont continué à filmer. Ce qui a donné ce morceau de film impressionant:



Je me demande ce qu'ils ont fait par la suite, ces courageux bonhommes.
 
La chasse aux blancs en Afrique du Sud...
 
Dans la peau d'un noich!
Luttons tous contre la discrimination envers les Noichs!


Dans la peau d'un noich. Le testing.
envoyé par assurancetourix
 
Qui a dit?
1) "Les émeutes de novembre n'étaient ni ethniques, ni religieuses, mais plutôt anarchisantes"

a) Léon Trotsky
b) Le Che Guevara
c) Léo Férré
d) Jean Marie Le Pen



2)"Les émeutes n'ont pas été raciales ou religieuses, mais sociales."


a)Inspecteur Gadget
b) Jean Paul Starte
c) Rastapopoulos
d) André Glucksman


Special thanks to Major Tom! http://www.5-yearslater.com/

Libellés :

 
L'OMC arbitre la guerre Airbus Boeing

Après l'annonce du plan de restructuration d’Airbus, nommé Power 8 , les Etats-Unis rappellent leur hostilité face à d’éventuelles subventions dont le constructeur européen pourrait bénéficier.
Engagés dans un contentieux devant l'OMC contre l'Union européenne au sujet d'Airbus, les USA ont récemment rappelé leur hostilité à toute "subvention" publique à l'avionneur européen en crise.

Le président d'Airbus et coprésident d'EADS, Louis Gallois, a reconnu récemment que le groupe d'aéronautique et de défense européenne aurait "besoin de financement externe dans l'avenir".

Pour rappel, les avances remboursables versées par les états européens peuvent couvrir jusqu’à un tiers des frais de développement des programmes aéronautiques. Ce système est issu d'un «laborieux compromis» intervenu en 1992 entre les Etats-Unis et l’Union européenne.

Depuis l’été 2004, le ministère américain du commerce, sous l’impulsion de Boeing, a remis en cause les accords de 1992, en ayant recours à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour obtenir la suppression de ce système. Peu après, l’Union européenne a également porté plainte contre les Etats-Unis sur la question des subventions directes ou indirectes dont bénéficie Boeing. Une lourde procédure est en cours, qui remettra sûrement en cause le système des avances remboursables.

Les Etats-Unis et l’UE ont déposé des plaintes réciproques à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) en octobre 2004.

Sources : AFP, Usine Nouvelle
 
samedi 17 mars 2007
Au fait...
...Joyeuse Saint Patrick!



Allez j'y retourne...

 
vendredi 16 mars 2007
5000 Français ont déjà quitté la Secu
 
Les Arabes en Nouvelle-Calédonie
Discours prononcé par M. Taïeb Aifa au nom de l’Association des Arabes et des amis des Arabes, le 4 mars 2007 à l’occasion de la venue à Nessadiou de M Azzouz Begag Ministre délégué à la promotion de l’égalité des chances.
Ici: http://www.caledosphere.com/?p=683
 
jeudi 15 mars 2007
Le monde à l'envers...
Un homme de 54 ans est mort abattu par un policier dimanche dernier dans la ville d'Utrecht, aux Pays-Bas.

Rinie Mulder, un néerlandais de souche, était intervenu pour défendre une femme enceinte, agressée par des jeunes d'origine marocaine. L'homme parvient à arracher le couteau des mains d'un agresseur. La police intervient. Une policière abat Mulder, au motif qu'il levait le couteau dont il venait de déposséder un agresseur.
Surprise, surprise, selon le Brussels Journal, la policière responsable de cette bavure est également d'origine marocaine...
Les témoins affirment que Mulder faisait signe aux policiers de venir à son aide.

Une partie de la ville d'Utrecht est alors entrée dans ce qui ressemble à des émeutes... organisées par les néerlandais de souche ! "Des émeutes de Paris à l'envers" comme le note le BJ. Les habitants se sont mis à brûler des voitures, piller les commerces et brûler un centre communautaire, en signe de protestation. Les agressions venant des immigrés marocains se sont multipliées ces derniers mois, causant des protestations.

Aux dernières nouvelles, les émeutes continuent toujours, depuis 3 jours et 3 nuits. La police a arrêté 130 personnes.
Les médias locaux refusent de reconnaître le caractère ethnique des émeutes et n'ont même pas mentionné l'origine du policier fautif. Ils insistent en revanche sur le fait que les émeutiers sont des "hooligans"...


Les policiers qui protègent les allogènes contre les autochtones, un fait divers qui pourrait survenir en France : les recrutements de policiers font des appels de pieds de plus en plus évidents envers les minorités. Postes implicitement réservés à des habitants de quartiers sensibles, connaissance d'une langue étrangère exigée (anglais, espagnol ou arabe).
Des consignes qui viennent d'en haut. Mais qui est donc le chef de la police ? Ne serait-il pas candidat à la présidentielle ?
 
Amnesty dénonce l'ampleur des viols en Côte d'Ivoire
L'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty International, dont le siège est à Londres, a dénoncé jeudi l'ampleur "effroyable" des violences sexuelles subies en Côte d'Ivoire par les femmes et les jeunes filles. La crise du sida serait en outre directement aggravée.
"Des centaines - si ce n'est des milliers - de femmes et de jeunes filles ont été et continuent d'être victimes d'agressions sexuelles et de viols à grande échelle, parfois systématiquement, perpétrés par des groupes de combattants", a indiqué Véronique Aubert, directrice adjointe du programme Afrique d'Amnesty.

Selon un rapport de l'organisation publié jeudi, intitulé "Côte d'Ivoire: femmes ciblées - les victimes oubliées du conflit", de nombreuses Ivoiriennes sont victimes de viols en réunion ou sont enlevées pour devenir les esclaves sexuelles des combattants.

Ce qui aurait pour effet d'aggraver de manière "substantielle" la crise du sida en Côte d'Ivoire, même si aucune statistique n'est disponible en la matière, a précisé Amnesty.
"Le viol est souvent accompagné de coups et de torture - souvent commis en public et en présence de membres de la famille", voire à côté des corps sans vie de membres de leur famille, a ajouté Amnesty, relevant que des fillettes de 10 ans faisaient partie des victimes.

Ces femmes sont en majorité ciblées pour des raisons ethniques ou politiques: "En tant que symbole de l''honneur' de leurs communautés, elles sont violées pour humilier les femmes, les hommes, et leur entière communauté", a relevé M. Aubert. "A notre connaissance, aucun des auteurs de ces crimes n'a jamais été traduit devant la justice", a-t-elle ajouté.

Source: edicom
 
L'Europe sociale revient
La France a choisi le cinquantième anniversaire du Traité de Rome, dans quelques semaines, pour enfourcher à nouveau son cheval de bataille préféré: l'Europe social, entendons socialiste, qu'il s'agirait d'harmoniser, c'est à dire d'aligner sur le modèle français: SMIC, sécu, régime de retraite...

La plupart des gouvernements de gauche européens en rient de bon coeur, sans parler de ceux de droite qui se réfugient dans un silence incrédule. Finalement, le gouvernement Villepin a réussi à réunir sur une lettre visant à redonner «un nouvel élan à l'Europe sociale» huit signatures de pays européens sur 27 au total. Qui a joint sa signature à celle de la Franc? La Belgique, le Luxembourg, l'Italie, l'Espagne, la Grèce, Chypre, la Hongrie et la Bulgarie.

Et encore, certains ont signé pour nous faire plaisir, sachant qu'il n'y aurait de toute façon aucune conséquence.
 
mercredi 14 mars 2007
Petite nouvelle déprimante mais pas surprenante...
 
Coopération dans le renseignement entre la France et Israël
Les échanges s’accélèrent entre la France et Israël en matière de renseignement civil et militaire. Selon une source française, le commandant des opérations spéciales au ministère de la défense était la semaine dernière en Israël. Les responsables du Shin Beth et du Mossad, les services de renseignement intérieur et extérieur israéliens, ont effectué ou vont effectuer des passages à Paris. Et le secrétaire général à la défense nationale français préparerait une visite à Tel-Aviv.


Source: La croix.com
 
Philippe de Villiers a déposé les signatures
Philippe de Villiers est allé ce soir déposer au Conseil constitutionnel les 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle. Devant l’ensemble de la presse, Philippe de Villiers a «remercié chaleureusement les maires de France, qui malgré les pressions, parfois les intimidations, ont accepté de lui faire confiance et de parrainer sa candidature».

«C’est une première grande victoire» s’est félicité Philippe de Villiers, qui était entouré d’une cinquantaine de jeunes militants et sympathisants des Jeunes Pour la France. «Maintenant, la campagne commence réellement. Je pars à la rencontre des Français pour leur proposer mon projet qui se résume en un mot : je suis l’homme du patriotisme.»

Rappelant les grandes lignes de son projet, Philippe de Villiers a expliqué qu’il avait trois adversaires : le mondialisme, le socialisme et le communautarisme. Et proposé trois priorités aux Français : «une protection européenne pour stopper l’hémorragie des délocalisations, un renouveau moral et civique pour retrouver nos repères aujourd’hui sapés par le laxisme et le socialisme, et le rétablissement de l’autorité de l’Etat face à la montée du communautarisme, notamment islamique.» (source: MPF)
 
mardi 13 mars 2007
Musique!
Parce que je l'ai bien mértié (oui mes excellentes blagues sur des nains connus m'épuisent), rien de mieux qu'un peu de musique pour se détendre!

 
Attention!
Ceci est un nain posteur:
 
Un maire PCF interdit les expulsions
Michel Beaumale (PCF) déclare sa commune "ville interdite aux expulsions locatives et aux coupures d'électricité et de gaz" pour les familles "en difficultés économiques et sociales".

Dans son arrêté, il s'appuie sur le préambule de la Constitution, la Déclaration universelle des droits de l'Homme, diverses lois contre les exclusions mais aussi sur la loi du 5 mars 2007 instituant le droit opposable au logement. Cet arrêté sera applicable dès le 15 mars au soir, fin de la trêve hivernale.

Des élus de Stains, accompagnés de dizaines de familles menacées de coupures d'énergie, ont rencontré le 13 mars après-midi la direction régionale d'EDF à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), précise la municipalité dans son communiqué.

Chaque année, des villes prennent ce type d'arrêtés qui sont ensuite suspendus par la justice administrative, à la demande de la préfecture.

Source: La Gazette des communes
 
Attention!
Ceci est une nain posture:

 
Petits arrangements entre amis.

Nicolas Sarkozy privilégie un partenariat entre GDF et le producteur de gaz algérien Sonatrach à une fusion avec Suez, afin de "sécuriser l'approvisionnement de la France" en gaz, affirme un de ses proches, l'ancien ministre de l'Industrie, Patrick Devedjian.

Un tel accord supposerait des liens capitalistiques entre le géant algérien des hydrocarbures et GDF, qui n'aurait pas besoin ainsi d'être privatisé, explique M. Devedjian dans Le Monde daté de mardi.

Pour rappel, le décret d'application de la privatisation du groupe gazier français, votée en novembre, n'a toujours pas été signé par Matignon.

Source: AFP
 
lundi 12 mars 2007
European Family Pride!
 
MC Jean-Marie...
 
dimanche 11 mars 2007
Scotland Yard a déjoué un complot d'Al-Qaïda
La police britannique a déjoué un complot d'Al-Qaïda qui visait à perturber l'utilisation d'Internet par les institutions financières et bancaires de la City, affirme le Sunday Times. Les policiers de Scotland Yard ont mis la main sur des fichiers informatiques montrant que les cyber-terroristes prévoyaient de saboter une plate-forme via laquelle transitent une très grande partie des communications Internet de et vers la Grande-Bretagne, précise le journal.

Les suspects ont été arrêtés après une opération policière menée en 2006, explique le Sunday Times en citant une source gouvernementale. Leur cible était le quartier général de Telehouse Europe, qui est le plus grand site abritant des serveurs Internet en Europe.

"Les installations de Telehouse ont été l'objet d'intenses reconnaissances", a indiqué cette source au journal. "Les indices indiquent que c'était l'une des options envisagées par les suspects", a-t-elle ajouté. Telehouse Europe a confirmé avoir été contrainte à se placer en état d'alerte élevé lorsque la police a découvert le complot présumé.
Source: LCI.fr
 
Mère convertie à l'Islam : Elle torture sa fillette avant de la poignarder
L'horreur dans l'horreur. Une jeune mère de famille a avoué dimanche soir aux policiers de la brigade de Sûreté urbaine (BSU) d'Albi, avoir tué sa petite fille âgée de 3 ans. Un meurtre précédé de tortures atroces sur l'enfant qui donne à cette affaire d'infanticide un caractère qui dépasse tout ce qu'on peut imaginer.

Les mots suffisent à peine pour retracer le calvaire de la petite Marie (prénom d'emprunt), tuée par sa maman vendredi soir dans son appartement d'un immeuble situé au 23, rue de la Curveillère. Victime d'une mère qui souffrait d'une maladie mentale grave, l'enfant maltraitée a connu une fin horrible. Caroline Darcheville, sa mère, s'est acharnée sur elle, parfois avec un couteau. Par respect pour la petite victime, nous ne citerons pas les sévices qu'elle a subis. Seules les déclarations de la mère et les constatations du médecin légiste, qui a pratiqué hier soir une autopsie, permettront de dire dans quel ordre les coups ont été portés et ceux qui se sont avérés mortels pour l'enfant.

Ce n'est que dimanche après-midi que la mère a appelé le mari de sa nounou, un policier, pour lui raconter son geste abominable. La jeune mère, qui tenait un discours relevant d'une maladie psychiatrique lourde, a été hospitalisée d'office et transférée dans un service du Bon-Sauveur. Selon des sources proches de l'enquête, le meurtre de son enfant serait à rapprocher, dans sa logique de malade, d'un rituel. « Satan lui sortait par les yeux », criait-elle.

Reste à savoir maintenant quel sort sera réservé à la meurtrière présumée.

Une expertise psychiatrique sera rapidement ordonnée. Elle devrait être déférée au parquet qui demandera l'ouverture d'une information pour faire toute la lumière, d'ici la fin de la semaine, sur cette tragédie.

L'enquête va déterminer si la jeune mère, malade et sans emploi, faisait l'objet d'un suivi psychiatrique. Et si tel était le cas, pourquoi avait-elle encore la garde de son enfant ?

La plus grande émotion régnait, hier, dans la rue de la Curveillère. La maman, originaire de Valenciennes, convertie à l'islam depuis quelques années, vivait seule avec son enfant depuis son arrivée à Albi en 2004.

Elle était très discrète depuis sa séparation avec son compagnon, il y a deux ans environ.

Paulette Ténes, une voisine, se souvient : « On se croisait temps en temps. Parfois, elle était voilée. L'été, on la voyait se promener avec la petite. Tous les jeudis, on reçoit Lucie, notre petite-fille de 11 ans. Elles parlaient toutes les deux sur le balcon. La fillette était mignonne et très gentille. Ça nous fait très mal, il ne faut pas toucher aux enfants ».
 
Libé est un journal de m....

Nicolas Sarkozy se serait plaint à l'actionnaire Edouard de Rothschild dans une conversation musclée, au sujet de la Une de Libération consacrée à son ISF.

Le candidat de l'UMP aurait passé un savon à Edouard de Rothschild, principal actionnaire du quotidien, après l'édition du jeudi 1er mars qui titrait « impôt sur la fortune de Sarkozy: Le soupçon». Selon diverses sources, Nicolas Sarkozy aurait ainsi qualifié le journal de «sectaire de gauche», position qui « empêcherait sans doute le quotidien de trouver des gens pour le financer».

Laurent Joffrin, PDG de Libé, aurait confirmé mercredi 7 mars en conférence de rédaction la tenue de cet échange «musclé» qui aurait « fait beaucoup rire » Edouard de Rothschild. Le candidat de l'UMP se laissant même aller à employer des termes «grossiers», qualifiant, paraît-il Libération de «journal de merde», ajoute le Nouvel Obs.

Source: UPA
 
samedi 10 mars 2007
Proposition de loi pour la création d'un organisme de contrôle de la dépense publique

Le député Jean-Michel Fourgous a déposé une proposition de loi pour la création d'un OFEC, « Office français d'Evaluation et de Contrôle » afin de mesurer la dépense publique efficacement, à l'image du NAO en Grande Bretagne (National Audit Office).

En France, ces contrôles sont l'apanage de la Cour des comptes et des rapporteurs spéciaux de la Commission des Finances du parlement.
Mais, si la Cour des Comptes dispose de larges moyens d'enquête -environ 600 personnes-, elle n'a de pouvoir de sanction que pour redresser des irrégularités. Lorsque la dépense est régulière mais inefficace, la Cour ne peut se borner qu'à le constater. A l'inverse, le Parlement, à travers la Commission des finances, a le pouvoir de sanction car il vote le budget mais ses rapporteurs ne disposent que de moyens d'enquête dérisoires.

La vraie réforme de l’Etat est celle qui permettrait donc aux parlementaires, grâce à un organisme d’audit rattaché au Parlement, d’avoir leur propre source d’information et de vraiment faire contrôler les administrations et les budgets dont ils sont nominalement responsables.

Afin d'éviter qu'un OFEC ne devienne à son tour une énième administration inefficace, son directeur comme ses enquêteurs devront être issus du secteur privé, embauchés sous contrats privés et retourneront au secteur privé après quelques années comme c’est le cas dans les NAO anglais, australiens ou suédois.
 
Diam's et son appel au meurtre des patriotes
A voir et à écouter de toute urgence.

 
J.M Le Pen, un candidat fantaisiste?

Le système des parrainages a été mis en place pour éviter les candidatures fantaisistes, quelle en est la définition?

Fantaisiste : qui n'est pas fiable, personne peu sérieuse qui ne suit que ses impulsions et sur qui on ne peut compter.

L’incapacité en 30ans a créer un parti localement implanté ne fait elle pas de Le Pen un candidat fantaisiste?
La théorie de Le Pen, qui se plaint aujourd’hui de ne pas avoir de maires, est celle-ci : c’est le national qui fait le local.
On en voit le résultat…
N’est ce pas une théorie fantaisiste ?
Les « coups de têtes » et autres delirium de Le Pen : alliance avec un marxiste convaincu, acclamation d’un défenseur des sans papiers et d’un anti-blanc notoire à la fête des bleu blanc rouge etc... etc... ne font ils pas de Le Pen un candidat fantaisiste ?

Cela mérite tout de même réflexion...

A l'occasion un fantaisiste est aussi un artiste de music-hall dont le spectacle est fait de chansons, d'imitations et qui à l'occasion raconte des histoires drôles !
huhu!
 
vendredi 9 mars 2007
Monsieur Discrimination
Après les entreprises, la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde), présidée par Louis Schweitzer, a décidé d'associer à sa démarche les "intermédiaires de l'emploi", c'est-à-dire l'ANPE, l'Apec, les entreprises de travail temporaires et les cabinets de recrutement.

Pour ce faire, la Halde a conçu un guide spécial "anti-discrimination" dans lequel ces intermédiaires publics et privés trouveront les principales actions qu'ils doivent mener pour prévenir les discriminations à l'embauche et promouvoir l'égalité.

Plusieurs secteurs professionnels ont déjà engagé des démarches concrètes. Ainsi, le Prisme, fédération professionnelle des entreprises de travail temporaire, a développé des formations pour sensibiliser les salariés permanents de ces entreprises aux risques - notamment juridiques - de discrimination. Et dans chaque entreprise de travail temporaire de plus de cent salariés, un "monsieur discrimination" a été désigné.

Chaque année, la Halde tirera un bilan des actions menées par tous ces intermédiaires du recrutement.

Source: La tribune
 
Alliance contre les statistiques ethniques

Les syndicats CGT, CFDT, FO, SUD et CGC de l'INSEE se sont engagés, mercredi 7 mars, aux côtés de la Ligue des droits de l'Homme (LDH), de SOS Racisme, du MRAP et de la LICRA, contre l'introduction de variables ethniques, ou faisant référence à la couleur de la peau, dans les statistiques publiques, et en particulier contre la création d'un "référentiel ethno-racial".

Cette prise de position vient compléter la pétition rendue publique, le 23 février dernier, à l'initiative du sociologue Jean-François Amadieu, directeur de l'Observatoire des discriminations, et de l'historien Patrick Weil (CNRS), spécialiste de l'immigration, et déjà soutenue par ces organisations syndicales.
 
jeudi 8 mars 2007
Histoire de SOS RACISME

Un livre publié en 1990 retrace la généalogie de l'association antiraciste par excellence: Histoire secrète de Sos-Racisme. Ce livre a été écrit par Serge Malik, membre fondateur déçu qui a rompu les amarres. Quand les antiracistes règlent leurs comptes, c'est très amusant. Petite synthèse....

Le grand patron et fondateur de SOS fut Julien Dray. Au début des années 80, ce dernier était trotskiste ; il fonda le Mouvement d’action syndicale (MAS). Mitterrand accourut pour donner sa bénédiction à la création de la nouvelle association, le président mit alors tous les moyens matériels et humains du parti à la disposition de SOS.

Pour le lancement de la spectaculaire association, il fallut trouver des slogans et des discours se rapprochant le plus possible des préoccupations quotidiennes des immigrés.Une histoire montée en toute pièce que « les potes » vont répéter à satiété va devenir la légende de la création de SOS. Elle met en scène Diego, un noir de l’association, présent dans une rame de métro. Une horrible vieille dame blanche cherchait son porte monnaie en jetant des regards accusateurs sur Diego. Puis tous les autres voyageurs fixèrent méchamment le pauvre Diego et des relents de lynchages se firent sentir. Heureusement que la vieille retrouva son porte monnaie ; cette histoire traumatisa le malheureux Diego qui annonça à ses « potes » son intention de rentrer au Sénégal. Les potes, pour garder Diego en France décidèrent de créer l’association « des potes » en la baptisant «Touche pas à mon pote Diego».

Après les slogans et la légende, il fallut constituer le bureau et distribuer les rôles. SOS fut hiérarchisée en trois niveaux: le premier était le «palier des beurs» constitué de tâcherons délégués au ménage, à la préparation des victuailles, au gardiennage, au tri des badges, à la réception, et cetera. L’échelon d’au-dessus fut composé des « fondateurs » formant le bureau national (BN) où figuraient certains «beurs officiels». Enfin la tête de pyramide, triée sur le volet par Dray, fut constituée principalement par la garde prétorienne ayant fait le même parcours que lui : la fac, la ligue, le MAS, le PS et enfin SOS.
J. Dray plaça à la tête de SOS de nombreux membres de l’UEJF (Union des étudiants juifs de France).

Les fonctions des militants se limitaient à organiser des actions spectaculaires, des manifestations, des grèves, des « dîners parrains » et autres, à prendre contact avec la galaxie médiatique, artistique et intellectuelle, à préparer le journal Touche pas à mon pote, à toujours donner à manger aux médias et provoquer des « affaires » même avec des éléments peu fiables...

Les francs-maçons furent parmi les premiers alliés de SOS. Il y avait aussi des grands industriels proche du PS comme Christophe Riboud ou Pierre Bergé ; ils firent des dons et introduisirent SOS dans le monde des affaires. Mais l’aide la plus précieuse fut celle des trois organisations proches du PS : la MNEF, la FEN et la CFDT.

Les principaux collaborateurs de l’Elysée à SOS étaient Jean-Louis Bianco, Jacques Attali, Jack Lang et d’autres. Ils fournirent à SOS les «parrains» : Guy Bedos, Yves Simon, Simone Signoret, Coluche, Pierre Bergé, et cætera. De plus, SOS avait profité largement des services offerts par Gérard Colé et Jacques Pilhan, principales figures de communication de Mitterrand. Dès le début, Le Matin de Paris et le Nouvel Obs étaient acquis à la cause. Le mensuel Globe a été le plus fervent supporter des « potes ». Dirigé par Georges-Marc Benamou, un proche de Bernard Henry Levy (BHL), le mensuel a lourdement fardé l’association pour l’aider à ne pas être perçue comme une officine du PS.

Histoire secrète de SOS-RACISME, Serge Malik
SOURCE: pasidupe, le blog
 
Solution miracle
Une bonne solution contre le problème que rencontrent les médecins en ce moment avec certains intégristes.

 
La France de Bayrou

La France de toutes nos Forces, nous dit François Bayrou sur son site. Sur une de ses images d'accueil (elles changent à chaque rechargement), on peut voir à quoi Bayrou aimerait que la France ressemble.

Entre autres, une femme avec chador. Bravo ! Cela vaut bien la peine de faire une révolution et de se battre pour l'équité et les droits de la femme pour en arriver là !

Retour à la case départ, monsieur Bayrou?
 
Jacques Chirac s'adressera aux Français dimanche soir...



Tapez 1 si vous pensez qu'il appellera à voter Bayrou
Tapez 2 si vous pensez qu'il n'appellera pas à voter Sarkozy
Tapez 3 si vous pensez qu'il aura les testicules de faire son discours complètement beurré!


boursier.com

Libellés :

 
Section musique:
Lynyrd Skynyrd



Désolé e-tribesman, j'arrive pas à trouver mieux que ta vidéo karaoké fn pepsi max next generation...

Libellés :

 
mercredi 7 mars 2007
Flux migratoires: fracture générationnelle.
Immigré choisi
Les Français sont partagés sur l'immigration selon un sondage Ifop.
D'après cette enquête pour Acteurs publics, Métro et la Chaîne parlementaire, 49% des Français, contre 51%, considèrent que l'immigration est une chance pour la France. Le pourcentage est de 60% chez les partisans de gauche et de 37% chez ceux de droite.
L'enquête montre un fort clivage générationnel, dans la mesure où l'adhésion à l'idée selon laquelle l'immigration est une chance pour la France est plus forte chez les jeunes (60% des moins de 35 ans) que chez les plus âgés (41% pour les 50-64 ans, 37% chez les 65 ans et plus), souligne l'Ifop.
Il y a peut-être une raison qui pourrait expliquer ce fossé générationnel: les moins de 35 ans ont toujours connu la version "Merde in France" alors que ceux qui ont vécu un peu plus longtemps peuvent encore faire la comparaison avec une époque révolue, mais certainement plus viable, où la population française pouvait encore se reconnaître elle-même.
 
mardi 6 mars 2007
Ton maire la p***

Le maire d'une commune normande de 300 habitants a décidé mardi d'offrir son parrainage au plus offrant, se disant harcelé par les petits candidats à l'élection présidentielle qui peinent à recueillir les 500 signatures nécessaires.

«J'ai été sollicité par beaucoup de candidats, surtout des petits qui n'ont par le passé jamais réussi à atteindre les 500 signatures», a indiqué à l'AFP André Garrec, maire divers-droite de Noron-la-Poterie (Calvados).

«Je me suis dit qu'un parrainage ne signifiait pas un engagement politique, j'accepterai donc le chèque du plus offrant» qui servira à financer les trois associations culturelles et sportive et l'école maternelle du village, a précisé M. Garrec.

Il a souligné qu'il accepterait «le chèque de n'importe quel candidat» d'ici au 16 mars, date limite de dépôt des parrainages.


20minutes
 
Musée light, sans peinture chrétienne

C’est le 6 mars que le ministre Renaud Donnedieu de Vabres a signé l’accord commercial intergouvernemental créant un « Louvre universel ». Le premier acte de cette opération sera la construction d’un « Louvre Abou Dhabi » qui sera ouvert en 2012. « Ce musée universel portera la marque du Louvre et présentera des oeuvres prêtées pour dix ans par tous les établissements muséaux de France », explique la rue de Valois. Mais pas des œuvres de toutes les sortes. Un certain genre d’oeuvres, seulement : celles qui ne feront pas allusion à la civilisation chrétienne...
Ce ne sont pas les Emirati qui ont demandé cette censure. C’est la France qui l’a proposée, d’elle-même, sans qu’on l’en prie.

Source: Patrice de Plunkett: le blog
 
Un film sur les immigrés illégaux

Une nouvelle initiative, organisée conjointement par un collectif de cinéastes et le Réseau Education sans frontières (RESF), vise à faire reparler des immigrés illégaux : un film de trois minutes, écrit et interprété par des enfants de "sans-papiers", doit être diffusé à partir du 7 mars en quatre cents copies dans toute la France.

Intitulé Laissez-les grandir ici !, il sera projeté dans toutes les salles du réseau art et essai, et diffusé sur Internet. S'il a du succès, comme l'espèrent ses promoteurs, des copies supplémentaires seront tirées dans les semaines suivantes. Le film est signé par trois cent cinquante professionnels du cinéma (réalisateurs, acteurs, techniciens…), qui sont également les premiers signataires d'une pétition en ligne.

Pétition en ligne: www.educationsansfrontieres.org.

Source: le Monde
 
lundi 5 mars 2007
Défendre la France et l'Europe
Cet ouvrage dresse un véritable état des lieux de la défense française et européenne. Y sont abordés les grands enjeux de la défense dans les cinq prochaines années. Ses auteurs - parmi lesquels Philippe Esper, président du Conseil économique de la Défense - se préoccupent entre autres de l’asymétrie persistante, voire aggravée, entre les efforts de défense européens et américains. Le budget de défense des Etats-Unis étant deux fois supérieur à celui de l’Union européenne. Un écart budgétaire qui, selon les auteurs, « reste anormal » dans le domaine de l’équipement et de la recherche. Ceux-ci soulignent aussi le rôle important joué par l’Iran, « interlocuteur majeur de l’Europe sur le marché des hydrocarbures », en dépit de la préoccupante question de la prolifération nucléaire.
L’énergie, les matières premières, l’eau, l’environnement, les flux migratoires sont reconnus comme les "enjeux conditionnant la sécurité des populations et leur avenir". Selon l’ouvrage, il existe une économie de la défense, au même titre que pour la santé ou l’éducation. Parmi les recommandations, figure notamment l’impérative «coopération renforcée» dans le domaine de la défense.


Défendre la France et l’Europe, de Philippe Esper, Christian de Boissieu, François David, et Yves-Thibault de Silguy aux Editions Perrin. Sortie en librairie le 1er mars 2007.
Source: Spyworld actu
 
Musique de campagne craignos : Demi-finale SARKO-LE PEN
A vos votes.

Pour les "grands frêres" de Sarko qu'on sait que c'est des intellos parce qu'ils font semblant de savoir écrire et qu'ils ont des costards et même des lunettes, TAPEZ 1.



Pour les "Français(es) de coeur" (lire : CPF infiltrés) lepénistes et fans de Cynthia, TAPEZ 2.


Dépéchez-vous, plus que deux mois pour voter, après il faudra attendre cinq ans... C'est long cinq ans.

Prochaine demi-finale : Royal-Bayrou ? Faites vos propositions.
 
dimanche 4 mars 2007
La colère des trans!

Ce qu'il y a de bien avec les idéologues révolutionnaires d'extrême gauche, c'est qu'ils finissent toujours par se faire doubler sur leur gauche par d'autres malades mentaux encore plus extrêmistes qu'eux. Illustration:

Louis Schweitzer, le président de la Halde (Haute autorité de la lutte contre les discriminations et pour l'égalité), a été interpellé par une dizaine de militants du collectif des Panthères roses au sujet de la discrimination des personnes transsexuelles et transgenres le mercredi 28 février. Il participait à un débat sur «la lutte contre toutes les formes de discrimination et pour l'égalité» organisé à la Maison de la mixité par l'association Ni Putes Ni Soumises.
Alors qu'il exposait les objectifs et initiatives de la Halde, Louis Schweitzer aurait déclaré «ne pas connaître la question de la discrimination des personnes transsexuelles», raconte Catherine des Panthères roses.
«On a fait un focus sur les circonstances dans lesquelles a été créée la Halde, censée être une réponse pour l'égalité des droits de tous. Or il y a une absence flagrante de réponse sur ce point.». Dans leur communiqué, les Panthères roses s'interrogent: «À quoi sert la Halde? Une coquille vide! Et les trans dans tout ça? […] Le gouvernement n'a eu de cesse d'exclure du débat et du cahier des charges de la Haute autorité, les transsexuels et les transgenres». La Halde doit maintenant répondre à ces demandes.

Source: philippedurand89000.spaces.live.com
 
Représailles porcines

Les politiciens anti-immigrationnistes à Bergen (Norvège) ont promis de disperser les musulmans à coups de pieds de porc en imitant le cri du cochon si le parc du centre-ville est utilisé pour la prière.
Les musulmans locaux seront en effet sans mosquée à partir du 31 mars, jusqu'à la construction d'une nouvelle mosquée.
Qu'importe, la situation est propice comme à chaque fois à une opération de prosélytisme en plein air, le cul tendu vers le pôle nord.

Non, l'idée n'émane pas d'un imam salafiste comme on pourrait le croire... mais du leader du Labour party... le très scandinave Jerad Abdelmajid.

Kenneth Rasmussen, conseiller municipal de son état, a suggéré aux habitants de se prémunir de pieds de porcs et de mégaphones pour disperser les musulmans à force de cris de cochon. La méthode, dit-il, a été testée avec succès lorsqu'il était casque bleu de l'ONU en Somalie et au Liban dans les années 90.
Ses suggestions ont été approuvées par Vidar Kleppe, leader d'un parti nationaliste norvégien.
 
Logiciel de brouillage islamique

Les sites internet djihadistes affiliés ou proches d’Al Qaîda prolifèrent sur la Toile.

On en compte près de deux cents, accessibles à tous, et rédigés dans les principales langues du monde.
En matière de communication, Al Qaîda commence à mettre en application des courriers humains et des messages e-mails codés, utilisant des logiciels de brouillage en usage dans les milieux d’affaires et disponibles dans le commerce. Selon l’universitaire srilankais, Rohan Kumar Gunaratna, considéré comme un des meilleurs spécialistes d’Al Qaîda, « les services de renseignements britanniques ou la National Security Agency (NSA) aux Etats-Unis sont incapables de casser les codes et de lire ces e-mails ». En Grande-Bretagne, moins de 5% des communications d’Al Qaîda sont interceptées. Le réseau de communication du groupe reste intact et opérationnel. Dans le monde, les changements s’opèrent vite. Souvent, beaucoup plus vite que la riposte.

Source: Expression DZ.com
 
samedi 3 mars 2007
Musique !
Ozone - Dragostea Din Tei :

http://www.michounet.com/fatman

Libellés : ,

 
vendredi 2 mars 2007
Raymond Barre en grande forme
Maurice Papon - condamné pour complicité de crime contre l'humanité - a été «un grand Commis de l'Etat», Bruno Gollnisch - condamné pour négationnisme - est «un homme bien» et «un bon conseiller municipal», et l'attentat contre la synagogue de la rue Copernic de 1980 qui visait «des Juifs coupables» a tué «trois Français, non juifs».

Interviewé le jeudi 1er mars sur France Culture dans l'émission «le rendez-vous des politiques», Raymond Barre a tenu des propos qui ont «scandalisé» le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

«Je vous ai parlé très franchement. Que vous me fassiez passer pour un
antisémite, pour quelqu'un qui reconnaît pas la Shoah, j'ai entendu cela cent
fois et cela m'est totalement égal».

La suite sur
http://www.liberation.fr/actualite/societe/238408.FR.php?rss=true
 
Pour les signatures...

...Faites lui une offre qu'il ne pourra vraiment pas refuser!

Libellés :

 
Parrainages 2007

La question des parrainages se pose de façon de plus en plus pressante au point que certains candidats dont les chances d’obtenir leurs 500 signatures s’amenuisent à vue d’œil évoquent une élection à trois tours. Une chose semble évidente : le fait de rendre publiques ces signatures crée sur les maires de nombreuses pressions :
  • La pression des conseillers municipaux.

  • La pression des faiseurs d’opinion, à savoir les médias.

  • La pression de la hiérarchie du parti auquel le maire appartient, on sait bien que certaines consignes sont clairement énoncées.

  • La pression sur l’avenir des projets engagés dans la commune, avec le chantage aux subventions.

Il ne faudra donc pas s’étonner si beaucoup de Français s’abstiennent de voter pour les candidats représentant un système qui asphyxie les autres.

 
jeudi 1 mars 2007
Villiers sur LCI : "Le Pen a déjà ses signatures"



Les consignes de l'UMP en faveur de Le Pen auraient déjà portées leurs fruits ?

Libellés : , , , , ,

 
Les Khmers roses
Présentation de l'éditeur

Alors qu'elle s'inscrit dans la sphère de l'intimité, l'homosexualité est aujourd'hui portée comme une revendication collective par des mouvements qui la brandissent comme un étendard. On assiste à l'émergence d'une idéologie homosexuelle dans la mesure où se met en place un système de représentation du monde qui s'appuie sur un noyau d'activistes, des intérêts puissants et l'indifférence molle de la société française devant la propagande gay. Les khmers roses qui diffusent cette idéologie homosexuelle se sont lancés à l'assaut des derniers vestiges de l'universalisme républicain. Leur entreprise de rééducation des esprits s'appuie sur un discours victimaire visant à culpabiliser la société française. Cette stratégie n'hésite pas à manipuler les faits historiques et stigmatise quiconque procède à un examen critique, faisant de l'homosexualité un débat interdit.
Au cours des dernières années, au rythme entêtant de la Gay Pride, l'idéologie homosexuelle a progressé de façon considérable, comme l'ont montré la création du PACS et l'élection d'un de ses adeptes à la Mairie de Paris.
Elle imprègne désormais les discours et les programmes de partis politiques de gauche comme de droite, ce qui rend inéluctable la mise en œuvre de ses principes.
Les Khmers roses : Essai sur l'idéologie homosexuelle (Broché) de François Devoucoux du Buysson
 
Le Livre noir des régions socialistes
Roger Karoutchi, sénateur UMP et président du groupe d’opposition au Conseil régional d’île-de-France dévoile cette semaine le Livre noir des régions socialistes, un document de 144 pages qui analyse la gestion des vingt régions dirigées depuis 2004 par le PS. Globalement, les impôts ont augmenté en moyenne de 35%.
Les hausses varient de 60% en Île-de-France et en Languedoc-Roussillon à 15% en Poitou-Charentes. « On assiste à une explosion des dépenses de fonctionnement, c'est-à-dire les frais de personnels et de communication » explique-t-on dans l’étude.

Source : UPA
 
JAP de Lyon

Depuis quelques années, un noyau de juges très actifs a mis la main sur le service d'application des peines. Deux chiffres résument la situation. En 2000, 148 libérations conditionnelles étaient accordées à Lyon. L'année dernière, 11 seulement pour les maisons d'arrêt.
Pierre Sermanson, vice-président chargé du service de l'application des peines, admet cette «chute considérable», et assume : «Notre politique est plus restrictive, mais je préfère qu'on nous reproche cela plutôt que de voir fustiger un collègue parce qu'il aura mis en liberté un condamné qui commet un crime.»
Pierre Sermanson sait tout le mal que la plupart de ses collègues et la hiérarchie pensent de son service. Mais il se recule dans son fauteuil pour lâcher en souriant : «Je suis indépendant et inamovible. Cela déplaît, mais je resterai là jusqu'à ma retraite ».

Source : Libération