mercredi 28 février 2007
Le sufisme, l'argument ultime des collabos
Pas de bol, les sufis ne sont pas toujours les pacifiques musulmans qu'on aimerait nous faire croire :



En 2005 déjà, un groupe terroriste sufi avait vu le jour en Irak :

http://www.jihadwatch.org/archives/005701.php
 
Schizophrénie nationale
Le congrès de Lille a permis au chef du Front National de réaffirmer ses fondamentaux pour bien montrer qu’il n’y a aucun reniement à ceux des militants qui pouvaient se sentir déstabilisés, voire trahis par le travail médiatique engagé par Marine Le Pen dans le but de transformer l’image du parti.
Pourtant, dans l’émission de radio Travaux publics diffusée sur France Culture le mardi 27 février, un candidat FN aux législatives dans la circonscription de Chelles, M. Julien Sanchez, n’hésite pas à affirmer que l’avortement est aujourd’hui un moyen de contraception au même titre que la pilule. Intéressant.
Marie d'Herbais, membre du parti et animatrice sur Télé FN déclare mettre sur un même plan le catholicisme, le judaïsme et l’islam. Subtil.
En termes cliniques, cela s’appelle de la schizophrénie, et ça se soigne très mal.

Lien :
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/travaux/
 
mardi 27 février 2007
Justice communautaire
Le Beth Din de France est un tribunal rabbinique censé traiter les différends financiers ou religieux au sein de la communauté. Il vient renforcer les tribunaux régionaux qui existent déjà comme le Beth Din de Paris, de Strasbourg ou de Marseille qui s’occupent essentiellement des affaires de mariage ou de conversion.
Le Beth Din de France a été créé fin 2006 et son objectif officiel est de désengorger la justice civile.
Il sert aussi accessoirement à renforcer un particularisme communautaire, d’autant que son président est un israélien non francophone : le rabbin Mordehaï.

Site officiel:
http://www.consistoirecentral.org/article.php3?id_article=95
 
lundi 26 février 2007
Musique !
Jack Johnson:

Libellés :

 
Retour aux sources et génétique


Il existe actuellement un renouveau du mouvement tribal aux Etats-Unis dont les symptômes les plus visibles apparaissent à travers le choix des noms et des vêtements. A quoi doit-on cet engouement ? Aux progrès de la génétique.
Des tests d’ADN de moins en moins coûteux permettent de connaître l’origine ethnique et la provenance biogéographique des individus. Les afro-américains sont les premiers à s’approprier ces nouveaux moyens pour renouer avec leurs racines : des bases de données servent à déterminer la lignée de 160 groupes ethniques provenant de plus de 30 pays, et des vedettes comme Oprah Winfrey et Whoopi Goldberg se sont fait tester pour connaître leur origine.
De façon plus pragmatique, plusieurs américains utilisent leurs gènes amérindiens pour réclamer des avantages fiscaux, ou en raison de gènes africains ou asiatiques, désirent bénéficier de la discrimination positive pour l’accès aux études ou à l’emploi.
Plusieurs généticiens se plaisent à dire que « la génétique réfute l’idée de race », mais l’utilisation des marqueurs de haplogroupes pour identifier les populations souches d’où nous sommes issus rétablissent les vieilles catégories raciales.
Au Québec, un projet de généalogie génétique permettra bientôt aux descendants des colons français d’en savoir plus sur leurs origines : le Projet ADN d’héritage français qui existe depuis 3 ans compte déjà plusieurs centaines d’adhérents.


Sources :
Agence Science-Presse/Projet d’ADN d’héritage français : http://cerbere.ca/adnhf/
 
dimanche 25 février 2007
Le Pen fait du business avec les chapons
 
Exploitation/Discrimination

Il faut qu’on se le dise : la France est toujours coupable.

Au temps des Trente Glorieuses, elle est coupable d’avoir eu recours à des travailleurs immigrés dont on nous dit qu’ils furent honteusement exploités par les Français capitalistes et racistes qui leur donnaient du travail.

Depuis les Trente Piteuses, la France est coupable de «faire venir» des immigrés dont on nous dit qu’ils sont «discriminés» à l’embauche par les Français capitalistes et racistes qui ne leur donnent pas de travail.

Salauds de Français, va !

 
2007: promotion de l'égalité fictive pour tous

Le Premier ministre, Dominique de Villepin, lancera mardi 27 février en France "l’Année européenne de l’égalité des chances pour tous", en présence des ministres Azouz Begag et Catherine Colonna, d’associations, d’entreprises et de personnalités œuvrant dans ce domaine.
Une campagne de nettoyage de cerveau et d’essorage de neurone sera lancée auprès du grand public autour de 4 grands thèmes : l’égalité des droits et le droit à la non discrimination, la représentation des minorités sous représentées mais surmédiatisées, la reconnaissance de la diversité, l’importance des valeurs de respect et de tolérance.
Le Gouvernement a chargé la Haute Autorité de lutte contre la discrimination et pour l’égalité de la mise en œuvre de cette énième entreprise de rééducation des masses. Elle a lancé pour cela un appel à projets auprès des associations : 45 projets ont été pré-sélectionnés par un jury comprenant les représentants des ministres, des membres du Haut Comité à l’intégration et de la Halde ainsi que des personnalités « qualifiées ».
Ces projets seront présentés au Premier ministre le 27 février à l’occasion du lancement de "l’Année européenne de l’égalité des chances pour tous" à l’hôtel de Matignon.

Où l’on voit que plus les politiques sont impuissants à agir sur le réel, plus ils se réfugient dans le maniement des symboles, avec leurs gros sabots. Le gouvernement s’amuse à bricoler la constitution pour y graver l’interdiction de la peine de mort ou à promouvoir des droits fictifs comme celui à la « non discrimination » .
Et cependant, l’égalité des chances n’existe pas, et si les énarques ne le comprennent pas, tous les joueurs de Loto le savent.
 
samedi 24 février 2007
Menaces de poursuites contre une député polonais
Des menaces de poursuite planent contre un député polonais membre du Parlement européen, Maciej Giertych, qui vient d'embarrasser l'institution paneuropéenne en rédigeant et en distribuant une brochure d'inspiration antisémite.
L'élu y véhicule notamment l'idée que son pays, issu de la civilisation latine, est menacé de l'intérieur par la civilisation juive, les deux ne pouvant « par leur nature même » faire autre chose que s'affronter.
Le texte, déplore le Congrès juif européen, utilise les «mêmes thèses raciales d'avant-guerre qui ont mené à l'Holocauste, arguant que la civilisation juive n'a pas sa place en Europe ».
L'organisation a précisé qu'elle « se réservait le droit » de poursuivre en justice le député, qui est issu de la Ligue des familles polonaises, une formation ultraconservatrice membre de la coalition gouvernant actuellement la Pologne.

Source : cyberpresse.ca
 
vendredi 23 février 2007
Connaissez-vous le M4?
Connaissez-vous le M4? Il s'agit d'une rencontre entre les maires des capitales allemande, française, russe et britannique. Le prochain M4 se tiendra à Londres dans la soirée du 27 et la journée du 28 février où chacun devra apporter un thème de discussion. Londres a choisi « le climat » tandis que Moscou le « marketing des villes ».


Bertrand Delanoë, lui, a choisi un thème tendance bobo-parisien: « la lutte contre les discriminations ». Là, on sent qu'il est allé le chercher loin, son thème. C'est très original. On ne s'y attendait pas du tout. Sans doute l'a-t-il fait exprès pour contrarier Youri Loujkov, le maire de Moscou, coupable à ses yeux de ne pas respecter les minorités sexuelles moscovites.
 
Nous avons les moyens de vous faire payer!

Dominique Strauss-Kahn a fustigé violemment une catégorie de Français: « ceux qui se disent Français mais finalement n'ont plus de Français que le nom ». De qui parle-t-il? De ces Français de papier issus de l'immigration qui méprisent ouvertement la culture de leur pays d'adoption? Des immigrés illégaux qui envahissent les préfectures? Non! Il parle de ces mauvais Français qui quittent le pays pour échapper à l'impôt.

Et voici le remède que propose DSK: un impôt « citoyen » payé par tous les Français, qu'ils habitent sur le territoire national ou à l'étranger. La mesure veut « viser les gens qui délocalisent ou se délocalisent ». Quiconque cherchera à quitter le paradis socialiste français sera impitoyablement poursuivi par le fisc! Où que tu sois, mon gaillard, tu n'y échapperas pas!
 
jeudi 22 février 2007
Le sort des clandestins: un champ de bataille

Le sort des clandestins est en train de devenir un champ de bataille où s'affrontent les juges et les instances administratives, sous le regard attentif de divers lobbies. Petit historique:


  • Le 21 février 2006, une circulaire signée par le ministre de l'intérieur et le garde des sceaux appelle les préfets à opérer des arrestations d'étrangers clandestins convoqués au guichet d'une préfecture.
  • Le 6 février 2007, la Cour de cassation considère ce genre d'arrestation comme illégale en s'appuyant sur l'article 5 de la Convention européenne des droits de l'homme.
  • Le 7 février 2007, le Conseil d'Etat valide le contenu de la circulaire appelant à opérer de telles arrestations.


Concrètement cela donne ceci: l'immigré clandestin se rend à la préfecture, il est arrêté, mis en détention provisoire puis remis en liberté. A partir de là, il est pris en main par des associations pro immigrées comme "Unies contre l'immigration jetable" ou le "Gisti" (Groupe d'information et de soutien des immigrés) qui lui expliquent comment passer à travers les mailles du filet en attendant un visa ou une régularisation.

 
Encore des blancs victimes du multiculturalisme (USA)
Deux nouvelles victimes caucasiennes du multiculturalisme et du racisme latent des noirs américains, toujours justifié par un soit-disant préjudice de l'esclavage :

Channon Christian (21 ans), et son fiancé, Christopher Newsom (23 ans) ont été kidnappés par des noirs à à Knoxville, Tennessee.

Les bourreaux (entre 24 et 25 ans) ont d'abord violé (sodomisé) Christopher à plusieurs et lui ont ensuite coupé le pénis, l'ont aspergé d'essence, et brûlé vif et lui ont tiré dessus à plusieurs reprises, le tuant devant sa fiancée qu'ils ont obligé à regarder les sévices infligés à son compagnon.

Ensuite, ils ont violé en bande la jeune femme de multiples façons durant 4 jours, et se relayaient pour lui uriner dessus. Ils lui ont coupé les seins (ablation), et l'ont forcée à avaler des produits chimiques, ils l'ont assassinée et son corps fut retrouvé dans une poubelle.

Et ils osent plaider « non coupables » ! Heureusement, la peine de mort existe dans cet état.
source : National-libertaire

Une femme noire de 18 ans a été interpellée par la suite, elle aurait été impliquée dans l'opération, au moins en ce qui concerne le vol des deux victimes.
Par ailleurs il semblerait que l'annonce de cet odieux double crime ne fasse l'objet que d'une faible couverture médiatique en Amérique, tournée en ce moment vers la mort d'Anna Nicole Smith ou les déboires pathétiques de Britney Spears (qui se prépare le même destin que la précédente).

Les victimes :


















Les bourreaux :




Sources :
KnoxNews
Bonnie's Blog of Crime
Hal Turner Show

A revoir, en souvenir, dans la catégorie racisme des noirs : l'agression d'une personne âgée dans un hall d'imeuble.
 
L'égalité dans un couple islamo-chrétien
Voici une réflexion trouvée sur le blog d'une femme chrétienne mariée à un mahométan:

J’ai bien envie de me mettre à faire le Carême, mais à la façon VIIe siècle. Pourquoi ? Pour équilibrer mon couple. Lorsque mon chum fait le ramadan, il est, pour ainsi dire, (beaucoup) moins actif qu’à l’habitude. Lorsqu’il arrive du boulot, il s’affale sur son lit et dort jusqu’à l’heure de la rupture du jeûne. Je suppose donc que, lorsque nous habiterons ensemble, j’aurai pendant cette période un surplus de tâches domestiques, puisqu’on ne peut décemment pas demander à un homme affamé de mettre autant d’ardeur à balayer ou à cuisiner que sa femme bien sustentée. « C’est chiant, me disais-je, moi aussi j’aimerais bien jouir d’un mois de congé ! Manifestement, il n’est guère avantageux de garder pour soi sa foi. » Et voilà que j’apprends qu’en renouant avec mes racines chrétiennes, je pourrais bénéficier de 40 jours de congé !

Où l'on constate que son retour à la foi n'est pas dénué de considérations utilitaires, voire ménagères. Les voies de Dieu sont impénétrables....

Suite ici:http://laredactricechauve.com/blog/?p=205
 
mercredi 21 février 2007
Après la soupe, le timbre

Sur demande de Nicolas Sarkozy, suite à des "réclamations" émanant de différentes associations musulmanes et du CFCM (conseil français du culte musulman), la Poste s'est vue interdire la diffusion d'un timbre spécial qui devait être lancé pour l'année du cochon chinoise et représentant le charmant animal tout souriant.

La Poste a eu beau faire valoir le fait qu'elle avait émis chaque année pour le nouvel an chinois un timbre à l'effigie de l'animal de l'année en cours, le conseil d'état a considéré que la représentation du cochon sur un timbre et sa diffusion étaient "discriminatoires", et constituaient une "dégradation de la dignité humaine"

NB : Ces fonctionnaires sont payés avec nos impôts

Source: National-libertaire


[Il s'agit en fait d'un hoax, merci à Polydamas pour sa vigilance.]
http://www.citizenglam.com/article.php?sid=577&mode=thread&order=0&thold=0
 
Fin de la Françafrique, autre politique?
Plusieurs indices montrent que la France se désengage en Afrique: il n'y a plus de ministère de la Coopération, mais un ministre délégué au Développement dépendant du ministre des Affaires étrangères; les flux financiers empruntent désormais le chemin des organismes multilatéraux comme la Banque mondiale, le Fonds monétaire international ou l'union européenne, ce qui exclut toute politique proprement nationale.

Bonne nouvelle ou pas? Le flux des immigrants en provenance d'Afrique qui ne cesse de croître montre en tout cas que la situation actuelle n'est pas viable. Pour enrayer cette mécanique infernale, deux solutions radicales méritent d'être considérées:

  • En aval, décourager les migrants en supprimant les diverses allocations sociales ainsi que le processus de regroupement familial.

  • En amont, mettre en oeuvre une mesure inspirée d'un constat de l'actuel directeur-général de l'OMC, Mike Moore: si l'occident supprimait les subventions versées à ses agriculteurs (la PAC), l'Afrique gagnerait en recettes d'exportations « trois à cinq fois toute l'aide au développement qu'elle reçoit et neuf fois les remises de dette qui lui sont accordées ».
L'idée est simple: supprimer les aides publiques aux uns et aux autres. On voit bien la difficluté de mettre en oeuvre ces mesures: elles seront dramatiquement impopulaires. C'est la raison pour laquelle ce sont certainement les meilleures.
 
La politique socialiste et les chiffres

Mme Royal veut déconnecter la politique de l'économie, ce qui lui permet de présenter un programme généreux et dispendieux sans avoir à se préoccuper de la façon de le mettre en oeuvre. Ses mesures sont impossibles à financer? Aucune importance, puisque la politique sera déconnectée de l'économie! Il fallait y penser.

Eric Besson, ancien secrétaire national à l'Economie du Parti socialiste, aurait dû y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans un chiffrage du « pacte présidentiel » proposé par Mme Royal, sachant qu'elle est à ce point fâchée avec les chiffres. Non seulement il a démissionné de son poste, mais il annonce maintenant qu'il quitte le Parti, en raison des nombreuses attaques personnelles qui lui ont été adressées:
« Ce que je n'ai pas accepté ce sont les allusions à ma vie privée, ma
vie familiale, ma vie conjugale. »
 
Dernier tango de M. Loyal
Jean Marie Le Pen était, aujourd’hui, de 18h30 à 19h30, invité du « Grand Jury LCI – RTL – Le Monde ».

Autant le dire tout de suite, il a une nouvelle fois désespéré les nombreux nationalistes et patriotes qui attendaient qu’il clarifie certains sujets sensibles, qu’il mette fin aux polémiques et qu’il revienne à la raison.

Il n’en a rien été, bien au contraire. Nous sommes consternés de voir que Jean Marie Le Pen poursuit se stratégie suicidaire, et cela ne fait que nous renforcer dans notre action.

[Suite...]
Beaucoup de réactions suite à cet article sur le blog des Natios Contre Le Pen.

Un autre blog dans la même veine vient de voir le jour : "Ras-le-bol de Marine Le Pen".
De quoi mettre un bon coup de pied dans la fourmilière au FN.

Ne manquez pas non plus la "lettre ouverte à Jean Marie Le Pen" sur 5YL.
 
dimanche 18 février 2007
Attention: journaliste déviant
Le journaliste Alain Duhamel a été écarté d'antennes pour avoir osé déclarer à l'automne dernier, dans une réunion chez les « jeunes UDF » de l'Institut d'études politiques que, personnellement, il s'apprêtait à voter Bayrou.

Il y a tout de même une certaine hypocrisie à évoquer la déontologie ou l'objectivité, quand on sait par ailleurs la connivence intime que certains journalistes entretiennent avec des hommes politiques: Marie Drucker / François Barouin; Beatrice Schönberg / Jean-Louis Borloo.


Commentaire de François Bayrou: « Si Alain Duhamel, au lieu de prononcer le nom de François Bayrou, avait prononcé d'autres noms, l'écho aurait été moindre et peut-être les réactions également ».
 
samedi 17 février 2007
A la Marcel Duchamp :
Ceux-ci ne sont pas des urinoirs...

 
Réaction Malsaine / Réaction Saine

François Bayrou est un homme (du moins à ce qu'on en dit) toujours prompt à prôner plus de politique sociale (entendez de fric) pour les cités, et plus de compréhension (comprenez d'impunité) pour les défavorisés (racailles) des cités...
Cela dit, même un angéliste comme lui sait bien agir quand on touche à son porte monnaie:




Ah si nos politiciens vivaient dans le pays réel...
 
Communautarisme versus Intégration


Face au défi que représente l'arrivée massive de populations extra-européennes, deux modèles se font concurrence: le communautarisme anglo-saxon et l'intégration républicaine à la Française.
Le premier considère qu'il est naïf de croire qu'un individu ou un groupe pourrait faire passer son appartenance nationale avant son appartenance ethnique. Le second considère que le communautarisme menace la cohésion nationale et s'achemine peu à peu vers un processus de balkanisation.
Reste à considérer ce que ces modèles valent sur le terrain:
  • En mai 2001, à Oldham (nord-ouest de l'Angleterre), de violents affrontements opposèrent les rejetons de l'immigration pakistanaise à la police britannique. D'autres heurts se produisirent par la suite à Leeds, Burnley et Bradford.

  • A l'automne 2005, toutes les banlieues de France s'enflammèrent à la suite de la mort accidentelle de deux petits délinquants. Ce fut le point d'orgue du miracle de l'intégration à la Française.
Communautarisme versus Intégration: match nul! Reste à savoir ce qu'on peut faire après....
 
jeudi 15 février 2007
Menaces sur le Canada

Dans un article publié dans son mensuel Sawt al-Jihad sur internet, Al-Qaïda appelle à attaquer les pays fournisseurs de pétrole des Etats-Unis, en citant le Canada, le Mexique et le Venezuela.

Le réseau menace de s'en prendre notamment aux champs pétroliers et aux pipelines.

Le canada est le principal exportateur de pétrole et de gaz vers les Etats-Unis. De plus, l'augmentation fulgurante des réserves de pétrole canadiennes, qui sont passées de 5 milliards de barils à 180 milliards de barils depuis 2000, ferait du Canada une cible de choix pour Al-Qaïda selon la presse canadienne.

Le service canadien du renseignement de sécurité a indiqué être au courant de la menace d'Al-Qaïda, mais n'a pas donné plus de détails. L'association canadienne des producteurs de pétrole a quant à elle affirmé avoir averti tous ses membres et leur a demandé d'être particulièrement vigilants.

A long terme, les Etats-Unis n'auront plus besoin du Moyen-Orient.

Source: AFP, Presse Canadienne


 
mercredi 14 février 2007
Pétition masochiste pour l'impôt

Il existe en France un nouveau club masochiste: celui des citoyens qui réclament de l'impôt. Ils se sont fait connaître par le biais de la revue Alternative Economique et ont signé une pétition pour protester contre le spectre effroyable d'une baisse des impôts.


http://www.alternatives-economiques.fr/petition/liste_complete.html


On y trouve pèle-mêle: des enseignants, des chercheurs, des enseignants-chercheurs, des conseillers à l'emploi, des maîtres de conférences, des enseignantes-chercheuses, des adjoints de conférences, des directeurs d'associations, des conseillères à l'emploi, des moniteurs-éducateurs, des doctorants, des retraités de l'enseignement, des assistantes sociales, des économistes sociaux et solidaires et un bon nombre de bibliothécaires.


A ne pas manquer!
 
lundi 12 février 2007
Les propositions de Mme Royal

Les propositions de Mme Royal visent à accroître encore et encore la tutelle de l'Etat. Les bons Français seront des agents de l'Etat, tandis que les mauvais Français, ceux qui manifesteront encore quelques velléités d'indépendance seront soumis à des mesures draconiennes de rétorsion.


Si Mme Royal est élue, elle créera sept nouveaux services publics: services publics de l'orientation, de la petite enfance, du cautionnement au logement, de l'école pour les parents, des dispensaires, des internats urbains.


Mme Royal a également proposé une liste de création d'emplois publics: emplois de parents, emplois tremplins, police de quartier, surveillants dans les écoles, deuxième adulte dans les classes, répétiteurs, médecins, infirmières scolaires, gardiens d'immeubles.


Et Mme Royal veut réduire la dette ainsi que le poids de l'Etat. A ce stade, le socialisme n'est même plus une idéologie, c'est un acte de foi. La politique de Mme Royal, c'est la multiplication des petits pains.
 
samedi 10 février 2007
Homoparentalité
Les lobbies homosexuels s'invitent systématiquement sur les plateaux de télévision pour harceler chaque candidat à l'élection présidentielle au sujet de l'homoparentalité comme s'il s'agissait d'une urgence nationale.
Ces gens là ont un sens des priorités qui laisse pensif, incapables qu'ils sont de considérer autre chose que leur intérêt immédiat, il ne faut pas s'étonner si avec eux le débat ne s'élève jamais au-dessus de la ceinture: ce sont des monomaniaques.
Et pourtant, il serait tellement facile d'apporter quelques objections de bon sens à ces hystériques!
A l'heure où tout le monde fait l'éloge de la parité dans tous les domaines de la société, et jusque dans l'hémicycle, n'y a-t-il pas une contradiction à vouloir imposer une famille « homoparentale »? Si la parité, la mixité sont des valeurs de progrès, sans doute faudrait-il commencer par les appliquer au sein de la cellule de base de toute société qu'est la cellule familiale.
J'ajoute que la notion de couple homosexuel est une injure à la logique linguistique du fait de la connotation très sexuée du mot couple qui présuppose la conjonction d'un mâle et d'une femelle et que l'on retrouve dans les verbes accoupler ou copuler.
En réalité, il serait bien plus approprié d'employer le mot paire, celui-ci désignant la réunion de deux éléments de même nature, on parlerait ainsi de paire d'homosexuels comme on parle de paire de lunettes ou de chaussettes.
De cette façon, la question serait définitivement réglée, aucun homme politique ne se risquerait à aborder un sujet aussi ridicule, y compris sur un plateau de télévision.


Paire de chaussettes



Paire d'homosexuels



















 
vendredi 9 février 2007
Munitions non hallal
 
jeudi 8 février 2007
Chrétiens, juifs, musulmans contre le mariage homo
Déclaration commune de responsables religieux de la région lyonnaise

La question se pose aujourd'hui de savoir si la loi peut autoriser le mariage de deux personnes du même sexe. Il ne s'agit pas là d'un simple débat de société, mais d'un choix majeur, sans précédent dans l'histoire de l'humanité. Ce n'est pas un cadeau à faire aux générations futures.

Il y a déjà assez de souffrances occasionnées par la fragilité des liens familiaux, sans parler des maladies qui touchent nos proches et des deuils. Cette fragilisation est pour beaucoup dans la difficulté que rencontrent les adultes pour aider les jeunes à construire leur vie. Comment ceux-ci seront-ils capables d'acquérir une formation solide, d'affronter leur avenir avec confiance, d'honorer les obligations d'une profession et de construire dans l'équilibre leur propre famille, si l'on relativise l'institution du mariage ? Il est capital de ne pas brouiller ce repère fondateur de l'humanité.

Une institution aussi essentielle ne peut pas être soumise aux fluctuations des courants de pensée. Elle se situe bien au delà des différences religieuses ou des clivages idéologiques. À l'heure où tant d'enseignants constatent la difficulté croissante des jeunes issus de familles éclatées à suivre correctement leur scolarité, peut-on vraiment songer à un tel bouleversement dont les conséquences pourraient être dévastatrices ? L'expérience montre ce qu'il nous en coûte aujourd'hui d'avoir laissé saccager la nature. N'allons pas maintenant déstructurer l'humanité, qui est le cœur de toute la création !
Il y a mensonge à prétendre qu'il est indifférent pour un enfant de grandir ou non avec un père et une mère. Les récits fondateurs de l'humanité sont bâtis sur la différence et la complémentarité de l'homme et de la femme. Les croyants en voient l'attestation dans les récits de la création que leur transmet la Parole de Dieu : « Au commencement, Dieu créa l'homme et la femme ». Ils sont appelés à s'unir dans le mariage pour donner la vie et la faire grandir. Tel est le socle originel sur lequel sont fondées nos vies personnelles, nos familles et nos sociétés. N'oublions pas qu'il est fragile !
Lyon, le 6 février 2007

Cardinal Philippe BARBARIN, Archeveque de Lyon M. Azzedine GACI, Président du Conseil régional du culte musulman Rhône-Alpes Père Athanase ISKOS, Prêtre de l'Église orthodoxe grecque Monsieur Kamel KABTANE, Recteur de la Mosquée de Lyon Révérend Chris MARTIN, Ministre de l'Église anglicane Pasteur Jean-Frédéric PATRZYNSKI, de l'Église luthérienne Monsieur Richard WERTENSCHLAG, Grand Rabbin de Lyon et de la région Rhône-Alpes Pasteur John WILSON, de l'Église évangélique baptiste Monseigneur Norvan ZAKARIAN, Évêque de l'Église arménienne apostolique

SOURCE: Saphirnews.com
 
mardi 6 février 2007
Dans la série brèves de comptoire...

« Je suis arrivée à Abidjan à l'âge de 7 ans. Pour des raisons idéologiques, alors que la majorité des enfants blancs allaient dans le privé, mes parents m'ont inscrite à l'école publique.
Au début, on me frappait en me disant que j'étais responsable de la traite des Noirs.
Je ne comprenais pas et ne disais rien à mes parents. Et puis, je suis devenue l'amie d'une petite fille,Fatou Mata qui a dit aux autres d'arrêter de me frapper parce que je n'étais pas Blanche mais... Italienne ! »


Daniela Lumbroso, TV Magazine 28.01 au 03.02.07
 
dimanche 4 février 2007
Pétition de députés français

Répondant à un appel de Claude Goasguen (UMP), 44 députés UMP et un UDF demandent dans une lettre à Jacques Chirac que la France propose l'inscription du mouvement chiite libanais Hezbollah sur la liste des organisations terroristes de l'Union européenne. Présentée sous la forme d’une lettre au président de la République, la pétition a été lancée fin décembre par le député UMP et un de ses collègues Dominique Tian.
"La situation au Proche-Orient est explosive (...). Le Hezbollah joue un rôle important dans la crise libanaise. Financé, instrumentalisé par l'Iran et la Syrie, il menace gravement l'éventualité d'une solution de paix dans cette région du monde", écrivent-ils. "Il faut être clair et admettre que le Hezbollah est à l'origine de multiples attentats, prises d'otages, trafic d'armes", ajoutent-ils.
« Suite aux attentats du 11 septembre 2001, la communauté internationale a décidé de créer des listes d’organisations terroristes, et de nombreux États ont inscrit le Hezbollah sur cette liste », soulignent les députés signataires. « L’Union européenne divisée a refusé d’inscrire le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes, en grande partie à cause du refus de la France », rappelle la pétition, ajoutant que « le Parlement européen a adopté le 10 mars 2005 une résolution, qui constate l’existence de “preuves irréfutables” de l’action terroriste du Hezbollah ».L'Elysée s'est refusé à tout commentaire à l'heure actuelle.


Source: blog Finance
 
samedi 3 février 2007
Un chromosome Y africain

Une étude subventionnée par l'UE, a été publiée en ligne par le European Journal of Human Genetics.


On y apprend qu'environ 8 % de la population britannique actuelle appartient aux minorités ethniques, plus d'un million de personnes s'étant elles-mêmes classées comme « black » ou « black british » lors du dernier recensement. La plupart de ces individus peuvent faire remonter l'arrivée de leur famille au Royaume-Uni à la moitié du XXe siècle, époque où le pays a accueilli de nombreux immigrés venus d'Afrique et des Caraïbes.


Les chercheurs notent cependant que les Africains sont en réalité arrivés au Royaume-Uni il y a des siècles. Des Africains ont ainsi mis le pied en Grande-Bretagne il y a plus de 1 800 ans dans les rangs de l'armée romaine, et l'on suppute que les Vikings auraient pu emmener des prisonniers africains lorsqu'ils débarquèrent dans les îles Britanniques au IXe siècle. Au XVIe siècle, avec la traite des Noirs, les serviteurs, musiciens, amuseurs et esclaves africains devinrent monnaie courante.


Pour la première fois, des chercheurs ont mis en évidence l'irruption d'un chromosome Y africain dans la population britannique « de souche », quelque part le long de la lignée génétique. Cette découverte a été faite lors d'une étude du lien entre les patronymes et les chromosomes Y, les deux étant transmis de père en fils.


On a établi qu'un homme, baptisé « M. X » par les chercheurs, était porteur d'une version rare du chromosome Y que l'on n'a retrouvée à ce jour que chez un petit nombre d'individus originaires d'Afrique occidentale. M. X lui-même est d'apparence européenne et n'a manifestement connaissance d'aucun lien unissant sa famille avec l'Afrique. Pour déterminer quand le chromosome était arrivé en Grande-Bretagne, les chercheurs ont contacté 18 hommes portant le même patronyme que M. X. Selon eux, ce nom est relativement rare et la plupart des gens qui le portent ont des liens avec la région du Yorkshire oriental. Il se trouve que six des hommes testés ont ce rare chromosome africain en partage. L'arbre généalogique suggère qu'il serait entré dans leur lignage il y a au moins 250 ans. Comme ils l'ont indiqué, les chercheurs ignorent toujours si le chromosome est arrivé avec un immigrant africain de première génération ou avec un Européen qui en était porteur.


Quoi qu'il en soit, le simple fait de pouvoir déceler et isoler un chromosome africain chez un homme d'apparence européenne, chromosome clandestin, en quelque sorte, est assez incompatible avec le dogme de la non distinction des races humaines. On ne trouve cependant aucun commentaire à ce sujet.


Source: http://www.nature.com/ejhg/journal/vaop/ncurrent/full/5201771a.html
 
De l'excision et de la traite des blanches en Arabie Saoudite

Discussion avec une femme-médecin :


Docteur Muzaffar : J'exerce des activités médicales à Jizan, en Arabie Saoudite, où je pratique l'excision des femmes. Je suis Egyptienne et passe toujours beaucoup de temps dans mon pays, mais davantage dans ma clinique au royaume saoudien. Mon mari voyage avec moi. L'excision des femmes est très répandue en Egypte et se propage maintenant dans le royaume à partir de la région de Tihama (sud-ouest de la péninsule arabique). Les habitants de la région l'ont pratiquée depuis des années et la police religieuse saoudienne encourage son essor dans tout le pays.

RZ : Pourquoi vous être installée là-bas si l'excision y est déjà bien implantée ?

Docteur Muzaffar : J'ai été recrutée dans mon pays d'origine, en Egypte, par la police religieuse, car l'excision des jeunes ne peut être pratiquée que par des femmes et peu de femmes médecins au Royaume saoudien avaient l'expérience nécéssaire.

RZ : La police religieuse ?

Docteur Muzaffar : Oui, il s'agit de la nouvelle police religieuse. Quand la prostitution ou l'adultère étaient autrefois punis par lapidation, aujourd'hui on pratique simplement l'excision ou l'infibulation des fautives. On les amène à ma clinique et y restent un jour ou deux. Je forme également des infirmières pour la police religieuse, afin de pratiquer l'excision. Après leur période de formation, elles sont envoyées dans les hôpitaux pour femmes du royaume.
La clitoridectomie n'est pas une chose difficile à apprendre pour une infirmière.
La police religieuse pense que l'excision des femmes a de nombreux avantages. Elle « calme » les femmes, rend impossible le lesbianisme, décourage l'adultère et la prostitution. Elle amène les femmes à se concentrer sur leur rôle d'épouse et de mère.

RZ : Je pensais l'excision limitée en Arabie Saoudite.

Docteur Muzaffar : C'était le cas pour la majeure partie du territoire, mais cette pratique a toujours été présente le long de la Mer Rouge et de la frontière avec le Yémen. Ces dernières années, elle s'est répandue dans tout le royaume. L'Occident ne peut pas le savoir comme les problèmes féminins et les femmes elles-mêmes sont tenus à l'abris des regards. Les étrangères qui sont amenées dans les harems sont tenues à l'écart. Avec les mesures de sécurité modernes, il y a peu de chances pour qu'une fois rentrées quiconque entende reparler d'elles. Même si elles parvenaient à s'échapper du harem, il serait tout sauf possible de quitter l'Arabie Saoudite. La police religieuse les rameneraient à leur maître. Maintenant je dirais qu'au moins 25 % de toutes les femmes en Arabie Saoudite sont excisées. La pratique est de plus en plus populaire et avec un nombre croissant de femmes entraînées d'ici une génération toutes les femmes qui ont accouché d'une fille leur feront enlever l'extrémité du clitoris.

RZ : A quoi ressemble votre clinique ?

Docteur Muzaffar : Un équipement dernier cri et un personnel 100 % féminin puisqu'il s'agit de l'affaire des femmes. Mon mari s'occupe des tâches administratives et des clients hommes mais il n'est pas autorisé au sein du secteur médicalisé. Le bâtiment n'a aucune fenêtre mais il y a l'air conditionné, ce qui est très apprècié avec le climat chaud et humide de Jizan. Par mesure de sécurité il n'y a qu'une entrée, une porte de garage électrique. Lorsqu'une patiente arrive, la voiture ou le van entre dans le garage après avoir entré un code de sécurité dans un boîtier électronique. La porte intérieure du garage n'ouvre pas tant que celle qui donne sur l'extérieur n'est pas refermée. La plupart de mes douze employées vivent sur place, tout comme les infirmières. Il y a des cuisines au sein du bâtiment ainsi que 36 chambres pour les patientes et trois salles d'opération. Tout ce dont nous avons besoin sous un seul toit.

RZ : A quoi ressemblent les chambres des patientes ?

Docteur Muzaffar : Elles sont très spartiates : un petit coin douche et toilettes, un lit, pas de fenêtre, pas de poignée de porte côté intérieur - rappellez-vous que certaines de nos patientes sont sous surveillance de la police religieuse; ils seraient très en colère si nous perdions leur captive. Chaque chambre est sous surveillance vidéo centralisée vers un poste de contrôle vidéo.

RZ : A quoi ressemblent les salles d'opération ?

Docteur Muzaffar : Les sols, plafonds et murs sont blancs. Tout est immaculé, très brillant et bien éclairé. Il y a plusieurs sortes d'équipements médicaux et de matériel. Et bien sûr, la table d'opération.

RZ : A quoi ressemblent les tables d'opération ?

Docteur Muzaffar : Encore une fois, elles sont dernier cri. Il est très important que la patiente ne bouge pas durant l'opération et ma table est prévue pour cela. La structure est en acier inoxydable et le revêtement est en cuir noir. Inutilisée, elle ressemble plus à une chaise-longue. La patiente est amenée en blouse blanche dans la salle d'opération puis est assise. Une fois assise mon assistance attache la patiente à la chaise avec des lanières au dessus et au dessous des genoux et également aux pieds. De larges bandes de cuir au dessus du ventre et sous la poitrine. Une autre ceinture au niveau du bas ventre. Les poignets sont placés dans des menottes en cuir contre la chaise au même niveau que les épaules. Ensuite la chaise est basculée et les jambes sont écartées comme pour la chaise gynécologique classique. Il y a des articulations en métal sous les genoux. La patiente se retrouve la tête en bas et les jambes écartées. L'activation de la chaise ressere tous les liens efficacement. Elle se trouve alors totalement immobilisée. Une fois la chose sécurisée, nous rasons les poils pubiens, la zone est nettoyée au savon, puis nous traitons la zone entière avec un antiseptique. A ce stade, elle est prête à être excisée. Si cela est permis par les autorités, je prend une seringue et anesthésié les nerfs autour reliés au clitoris. Je commence à envoyer des injections de manière radiale. Enfin je donne une injection sous le clitoris dans le nerf principal. La plupart du temps, elles seront tendues et gémiront un peu à ce moment car le nerf est maintenant anesthésié.

RZ : Et pourquoi pas un baillon ?

Docteur Muzaffar : Non, je n'en vois pas l'utilité, puisque nous ne nous préoccupons pas de ce que la patiente peut dire. Si elle est opérée sur ordre de la police religieuse, alors une de mes infirmières place une compresse en caoutchouc dans la bouche de la patiente et la maintenir en place. Une lanière est également placée et serrée autour du front. Cela lui donne quelquechose à mordre pendant qu'elle est opérée. La police religieuse ne nous a pas autorisés à utiliser d'analgésiques. Pour les autres patientes, je pratique des injections locales et elles ne ressentent rien. La plupart vont sur la table sans difficultés, mais pour certaines, nous devons les amener de force, se débattant et hurlant.

Quelques jeunes mariées sont amenées ici et nous retirons simplement l'extrémité du clitoris. C'est plutôt anodin mais très efficace pour contrôler le comportement des femmes. J'ai aussi une demande grandissante de la part de la classe dirigeante. Au royaume, les hommes peuvent avoir jusqu'à quatre femmes et beaucoup de concubines. Certains princes ont beaucoup plus de quatre femmes. Nous avons beaucoup de clients fortunés qui ont des palaces où leurs femmes sont gardées à l'abris des convoitises. Il est devenu à la mode pour un homme riche de faire exciser ses femmes. Cela ravit également les leaders religieux de savoir que beaucoup de ces femmes sont excisées et leur sexualité contrôlée. Beaucoup de clercs musulmans pensent que le rôle de la femme est d'amener du plaisir à son mari et de porter ses enfants, sans recevoir de plaisir elle-même, surtout s'il s'agit d'infidèles.

RZ : Des infidèles ?

Docteur Muzaffar : Oui, d'endroits très variés, comme les Balkans, la Russie, la Grèce, la France, l'Irlande et la plupart de l'Europe, quelques unes d'Amérique et d'autres pays. La Scandinavie est très populaire. Jeunes, jolies et stupides... Beaucoup d'étudiantes. Elles sont faciles à obtenir. Certains riches partent en "tournée de chasse", comme ils disent. Ils séduisent une proie qu'ils ont repérée et la ramène avec eux au Royaume où elle disparait totalement dans un harem et personne n'entend jamais plus parler d'elle. De nombreux princes plus âgés emploieront un recruteur pour lui dénicher les meilleures candidates. Une fois ici, elle est délivrée au vieil homme qui fera d'elle ce que bon lui semble. Certains recruteurs m'amènent les candidates ici pour y être excisées afin de les calmer avant d'attendre leur destination finale. Il est surprenant de constater combien si peu de femmes occidentales savent ce qu'est l'excision des femmes. En règle générale quand elles arrivent elles n'ont aucune idée de ce que nous allons leur faire. Vous pouvez imaginer leur suprise quand elles découvrent que nous leur avons enlevé leur clitoris !

RZ : Ces femmes ne sont-elles pas recherchées ? Qu'en pensent leurs gouvernements ?

Docteur Muzaffar : Leurs gouvernements n'en ont rien à faire, il ne s'intéressent qu'au pétrole. Si quelques unes de leurs femmes finissent dans des harems, ils s'en fichent pas mal. On n'entend plus jamais parler de ces femmes. Elles sont gardées enfermées et satisfont les désirs de leur maître et lui apportent des enfants. L'excision les calment et les empêchent de se masturber et de repenser à leur vie passée et à leurs anciens amants.

RZ : Dites m'en plus sur la procédure de l'excision ?

Docteur Muzaffar : Cela concerne le clitoris. Il y a des variantes mais l'ablation du clitoris est le principal. La majorité des excisions consiste à le couper. C'est la méthode la plus efficace pour contrôler le comportement féminin. 90 % des nerfs responsables du plaisir sont dans son extrémité. Couper cette extrémité aura le résultat escompté. La masturbation ne sera plus en aucun cas une possibilité, elles se diront juste que cela ne marche plus et perdront tout intérêt à rechercher l'orgasme à travers la masturbation. J'ai entraîné une solide équipe de femmes dont la tâche est, en dehors de l'assistance aux accouchements, de vérifier qu'aucune jeune mère ne quitte la maternité avec son clitoris. C'est une bonne occasion d'exciser les femmes. Avec tous les dérangements provoqués par l'accouchement, l'ablation du clitoris est à peine remarquée. Beaucoup de femmes ne remarqueront même pas son absence jusqu'au retour des rapports avec leur mari. Ceci la rend à la fois meilleure mère et meilleure épouse. La police religieuse insiste sur la clitoridectomie, l'excision des petites et grandes lèvres et leur suture, laissant seulement un petit trou pour la miction. La clitoridectomie elle-même est plus radicale que simplement retirer l'extrémité : l'organe entier est retiré. On la réserve aux prostituées et aux femmes convaincues d'adultère.

Je prends d'abord un clamp pour saisir le clitoris et l'écarter. Je pratique ensuite une incision ovale autour de la base du clitoris. Avec un scalpel je découpe la chair l'entourant jusqu'à ce que le clitoris ne soit plus relié que par sa base. Sous le clitoris pointe le principal nerf du clitoris. Je tire sur le clitoris aussi fort que possible, tirant également sur le nerf qui lui est relié pour le détacher du corps aussi loin que possible, et je pratique une incision propre au plus près. Une grande partie du clitoris est ainsi retirée, ce qui ne fait pas partie de la procédure plus légère. J'excise ensuite les petites lèvres, puis les grandes et recouds les bords du vagin pour le fermer. Il ne reste alors qu'un petit trou permettant d'uriner et de faire sortir les flux menstruels. Ne pouvant pas utiliser d'analgésiques selon les recommendations de la police religieuse, les femmes crient et se tordent de douleur mais ma chaise spéciale ne leur laisse aucun possibilité de mouvement. J'utilise toujours des analgésiques lorsqu'autorisés par la loi.

Ma spécialité s'appelle l'ablation "harem". Pour beaucoup des femmes occidentales destinées au harem, je pratique une excision profonde et complète suivie d'une infibulation spéciale. Non pas l'obstruction du vagin mais, une fois le clitoris retiré, je resserre le bord supérieur du vagin avec quelques points de suture, après une incision en haut des grandes lèvres. Cet effet de resserrement est apprécié de mes clients, leurs maîtres. Sauf demande expresse, je n'excise jamais les petites lèvres. Je ne pense pas qu'il en vaille la peine puisqu'il n'y a pas assez de nerfs pour favoriser la masturbation ou l'orgasme pendant l'acte, tandis que les petites lèvres peuvent contribuer au plaisir de l'homme. Les hommes semblent apprécier l'ablation "harem" pour sa forme ou bien pour l'infibulation. Mais bien sûr il existe de multiples variations possibles...

Si l'excision est proprement réalisée, il n'y a plus aucune chance d'avoir un orgasme. L'excision spéciale harem enlève le clitoris et sa racine. Le resserement de la partie externe de la vulve aide également à isoler tout nerf qui serait resté. Le resserement aide l'époux à atteindre l'orgasme plus rapidement, ce qui diminue d'autant la stimulation que la femme reçoit. Même une masturbation frénétique serait totalement inefficace. Cela reviendrait pour elle à se frotter le coude. Ne couper que l'extrémité pourrait laisser une petite chance pour elle mais l'excision spéciale harem n'en laisse aucune. Elle ne sera plus concernée par son propre plaisir mais par celui de son mari et lui donner des enfants.

RZ : N'est-il pas possible de fuir l'Arabie Saoudite ? Les autorités saoudiennes confisqueraient-elles les passeports de ces femmes occidentales ?


Docteur Muzaffar : Une fois dans le royaume, la fuite est tout sauf possible. Les femmes ne peuvent voyager en Arabie Saoudite sans être accompagnées par un homme. Les femmes ne peuvent conduire. Une femme égarée sera retournée à son maître par la police religieuse. Un marquage au fer avec les insignes de la demeure définit à qui la femme appartient. J'ai visité quelques harems pour pratiquer sur places des excisions : certains pachas refusent de faire déplacer leurs concubines hors du harem.

Ce sont des batiments ultra-modernes. L'un de ceux que j'ai visités était entouré d'un mur lisse de 4,5 mètres de haut avec des clotures électriques au dessus, entourant un jardin. Au milieu, le palais du harem. Fenêtres à barreaux, pas de téléphone, pas de télévision. Des caméras partout. Les concubines portent des colliers en or dotés d'un mécanisme de décharge électrique si elles s'éloignent un peu trop. Les colliers utilisent également une sorte de système de vérouillage électronique. Une fois placé autour du cou, il ne peut plus être enlevé sans un mot de passe sur ordinateur.

Il y avait plusieurs occidentales là-bas, une douzaine à peu près. L'une d'elles s'appelait Abigale, une anglaise d'environ 19 ans, grande, les yeux bleus et de longs cheveux blonds, très jolie. Elle avait embarqué dans un jet privé avec un prince saoudien, elle n'avait même pas de passeport, elle a été amenée directement au royaume. Il s'avérait qu'elle était en fait un cadeau pour un vieil oncle du jeune prince. Elle voulait rentrer en Angleterre mais elle était désormais la propriété de son maître. Ils me l'ont amenée pour l'exciser et lui faire un marquage au ventre avec les insignes de la propriété familiale. L'excision les calme toujours. Elle était désormais libre de se concentrer à la procréation pour son maître.

Le maître du harem était plutôt âgé, je dirais pas loin des 80 ans. Il appréciait toujours ses femmes et engendrait beaucoup d'enfants même à cet âge. Il n'y avait aucun moyen pour la jeune femme de retirer son collier, traverser les barreaux des fenêtres, escalader le grand mur d'enceinte et couper les cables électriques à son sommet. Même si elle y parvenait, elle se retrouverait dans un pays qui n'autorise pas les femmes à voyager. La police religieuse l'arrêterait et le marquage au ventre leur indiquerait l'endroit où la ramener. Même si elle avait un passeport, il ne lui serait d'aucune utilité.

Durant ma visite de ce harem, j'ai excisé et marqué au fer toutes les épouses et concubines du pacha - une trentaine et de tout âge. L'une, qui venait de Suède, était arrivée là dans les années 70. Elle avait 52 ans et avait maintes fois enfanté pour le maître. Etudiante, elle avait été kidnappée pendant ses vacances, emmenée au royaume saoudien, placée dans ce harem et n'était plus sortie depuis plus de trente pour quelque raison que ce soit. Elle a donné naissance à neuf enfants là-bas. Je l'ai excisée également, en lui resserant un peu le vagin.

En résumé, si vous êtes invitée dans un harem en Arabie Saoudite, il n'y a aucun moyen d'en sortir, le gouvernement et la société s'en assurent.

RZ : Ces occidentales ne subissent-elles que la clitoridectomie, ne sont-elles pas également infibulée ? [L'infibulation signifie recoudre en obstruant l'ouverture du vagin]

Docteur Muzaffar : Si la femme m'est amenée par la police religieuse pour un crime, comme l'adultère, la prostitution ou la masturbation, ils me la font exciser et infibuler. Peu d'occidentales sont infibulées puisque leur rôle est de servir de concubines et de donner du plaisir à l'homme, lui donner des enfants. Avec la coupe spéciale harem, je recouds également le haut de la vulve après avoir retiré le clitoris, mais contrairement à l'infibulation qui empêche tout rapport, cela ne fait que resserrer le vagin lors du rapport.

RZ : Quels instruments utilise le docteur ? Un équipement ou des instruments spéciaux, en particulier pour les occidentales ?

Docteur Muzaffar : Un scalpel incurvé, des ciseaux chirurgicaux, des forceps, des écarteurs, des couteaux, des seringues, des pinces alligator, des miroirs laryngés et un « alpha-wave inducer », un appareil placé sur le front du patient qui provoque différents degrés d'inconscience, du sommeil à l'anésthésie générale. L'effet s'estompe environ 15 minutes après l'arrêt de l'appareil. L'induction aux ondes alpha est une bonne alternative aux médicaments anésthésiants. Un appareil IRM qui donne des informations détaillées sur le système nerveux central du patient. J'ai utilisé cet appareil pour déterminer la meilleure technique pour rendre l'excision aussi efficace que possible. J'ai commencé à utiliser un fil métallique, fin mais résistant. On l'utilise fréquemment en chirurgie endoscopique pour retirer des tumeurs ou polypes. Le fil est placé autour du clitoris, cautérisé puis sectionné avec la boucle du fil. J'ai trouvé que cela fonctionnait bien pour la clitoridectomie.
 
vendredi 2 février 2007
Le linge sale du Grand Orient de France

Une petite loge maçonnique parisienne est à l'origine d'un séisme interne au Grand Orient de France. La loge Persévérance a en effet décidé d'organiser un débat sur les dessous financiers du GO, avec la participation de Guy Worms, un haut fonctionnaire au ministère des Finances.


Aussitôt prévenu, le conseil d'administration du GO a tenté d'interdire la tenue de cette réunion maçonnique, mais il n'a guère été entendu: des frères et des soeurs, membres ou pas du GO, ont rappliqué de la France entière pour assister à cette réunion maçonnique consacrée aux mécanismes financiers de la grande obédience. Une empoignade générale a été évitée de justesse et le débat a finalement eu lieu entre une cinquantaine de participants le mercredi 31 janvier 2007. Nul ne sait, bien évidemment, ce qu'il en est ressorti.


Le Grand Secrétaire aux affaires intérieures du GO, un peu gêné par la résonance médiatique de cette histoire a déclaré: « La tenue n'a pas été annulée, nous avons seulement rappelé que les finances de l'obédience relèvent d'affaires internes, dont on discute entre nous ».

Moralité: la structure pyramidale et opaque de la maçonnerie a aussi ses idiots utiles, ceux qui sont à la base parlent philosophie ou ésotérisme, sans avoir la moindre idée des activités et des intentions réelles de ceux qui sont au sommet. Parfois, la mécanique déraille un peu...pour notre plus grand plaisir.
 
Des chercheurs russes inventent un blindage liquide
Après les nanoparticules, le nanoliquide. Celui-ci, dont une des premières applications concernera le renforcement du blindage du matériel militaire, vient d'être présenté par Nikolaï Viktorov, directeur exécutif du Fonds à capital risque du Complexe militaro-industriel de la région de Sverdlovsk (Russie).

Ce blindage liquide se présente sous l'aspect d'un gel constitué de nanoparticules solides et d'une matière de remplissage. Un choc ou un impact brutal, tel celui provoqué par une balle ou un éclat, pousse les particules solides à se lier instantanément les unes aux autres, transformant la matière souple en un composite ferme capable de stopper la pénétration du corps étranger en profondeur. Cette mutation s'opère en moins d'une milliseconde, ce qui assure une protection sûre à la plupart des types de projectiles ou d'explosifs.

La protection de ce blindage liquide pour les véhicules commencera dès l'été 2007, indique Viktorov, et son usage pourra rapidement être étendu à tout autre matériel, tels les hélicoptères, les vedettes et les gilets pare-balles, aussi bien militaires que civils. Cela sans en augmenter le poids, contrairement à ce qui se produit en cas de recouvrement par plaques métalliques, précise-t-il.

Source: Futura sciences
 
jeudi 1 février 2007
Intoxication médiatico-antiraciste : "dans la peau d'un noir"