samedi 26 mai 2007
Piqûre de rappel

Les homosexuels ont 60 fois plus de risques que la population dans son ensemble d'être atteints du virus du sida ; 800 fois plus de risques que les donneurs de sang pour la première fois ; 8 000 fois plus de risques que les donneurs de sang régulier.
C'est ce que proclame la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité régulatrice américaine des produits pharmaceutiques.
S'appuyant sur ces résultats et sur les recommendations similaires dans d'autres pays, notamment l'Union Européenne par une directive, elle justifie le maintien de l'interdiction du don du sang par les homosexuels aux Etats Unis, effective depuis 1977.


Récemment en France, Xavier Bertrand, alors ministre de la Santé (il est aujourd'hui ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité du gouvernement Fillon) annonçait la suppression prochaine de cette interdiction à l'encontre des homosexuels, puisqu'elle stigmatisait selon lui « de facto une population et non des pratiques », contre l'avis d'experts français sur cette question.