samedi 21 avril 2007
Scène de cauchemar pour tout homme normalement constitué...

Un homme a été hospitalisé dans le New Jersey après avoir subi l'assaut d'un gang de lesbiennes.

Dwayne Buckle, réalisateur indépendant de films, se trouvait selon son témoignage près d'un "centre du film indépendant", en train de vendre ses vidéos, lorsqu'un groupe de femmes passe dans la rue. Il interpelle alors l'une d'elle à haute voix, pour la complimenter sur son physique.

L'une des femmes du groupe, "très costaude", répond par une insulte au compliment.
Ce à quoi Buckle répond naturellement qu'il ne s'adressait pas à elle.

Notre déménageuse commente alors l'apparence physique de l'homme et notamment ses choix vestimentaires.

Une autre femme du groupe s'avance et crache sur Buckle. Il lui rend la politesse.

Le groupe se resserre autour de lui et l'attaque.

Après un moment de répit, il ramasse ses DVD, éparpillés sur le trottoir avec toute cette agitation.

« Quelqu'un m'a alors attaqué par derrière » témoigne t-il. « L'une des filles a appellé en renfort des gars qui passaient par là pour qu'ils me tapent. L'un des gars m'a mis à terre et ils m'ont sauté dessus à nouveau. »

Lors du procès, le procureur a annoncé à l'ouverture du procès que les caméras de surveillance montrent qu'une des femmes, Johnson, a sorti un couteau à viande de son sac et a poignardé Buckle avec.

Hospitalisé, il est resté cinq jours aux urgences puis un mois en maison de repos après s'être fait recoudre l'estomac et le foie. Il souffrait également de griffures, bleus et d'une blessure à l'oeil.