dimanche 4 mars 2007
Représailles porcines

Les politiciens anti-immigrationnistes à Bergen (Norvège) ont promis de disperser les musulmans à coups de pieds de porc en imitant le cri du cochon si le parc du centre-ville est utilisé pour la prière.
Les musulmans locaux seront en effet sans mosquée à partir du 31 mars, jusqu'à la construction d'une nouvelle mosquée.
Qu'importe, la situation est propice comme à chaque fois à une opération de prosélytisme en plein air, le cul tendu vers le pôle nord.

Non, l'idée n'émane pas d'un imam salafiste comme on pourrait le croire... mais du leader du Labour party... le très scandinave Jerad Abdelmajid.

Kenneth Rasmussen, conseiller municipal de son état, a suggéré aux habitants de se prémunir de pieds de porcs et de mégaphones pour disperser les musulmans à force de cris de cochon. La méthode, dit-il, a été testée avec succès lorsqu'il était casque bleu de l'ONU en Somalie et au Liban dans les années 90.
Ses suggestions ont été approuvées par Vidar Kleppe, leader d'un parti nationaliste norvégien.