jeudi 15 mars 2007
Le monde à l'envers...
Un homme de 54 ans est mort abattu par un policier dimanche dernier dans la ville d'Utrecht, aux Pays-Bas.

Rinie Mulder, un néerlandais de souche, était intervenu pour défendre une femme enceinte, agressée par des jeunes d'origine marocaine. L'homme parvient à arracher le couteau des mains d'un agresseur. La police intervient. Une policière abat Mulder, au motif qu'il levait le couteau dont il venait de déposséder un agresseur.
Surprise, surprise, selon le Brussels Journal, la policière responsable de cette bavure est également d'origine marocaine...
Les témoins affirment que Mulder faisait signe aux policiers de venir à son aide.

Une partie de la ville d'Utrecht est alors entrée dans ce qui ressemble à des émeutes... organisées par les néerlandais de souche ! "Des émeutes de Paris à l'envers" comme le note le BJ. Les habitants se sont mis à brûler des voitures, piller les commerces et brûler un centre communautaire, en signe de protestation. Les agressions venant des immigrés marocains se sont multipliées ces derniers mois, causant des protestations.

Aux dernières nouvelles, les émeutes continuent toujours, depuis 3 jours et 3 nuits. La police a arrêté 130 personnes.
Les médias locaux refusent de reconnaître le caractère ethnique des émeutes et n'ont même pas mentionné l'origine du policier fautif. Ils insistent en revanche sur le fait que les émeutiers sont des "hooligans"...


Les policiers qui protègent les allogènes contre les autochtones, un fait divers qui pourrait survenir en France : les recrutements de policiers font des appels de pieds de plus en plus évidents envers les minorités. Postes implicitement réservés à des habitants de quartiers sensibles, connaissance d'une langue étrangère exigée (anglais, espagnol ou arabe).
Des consignes qui viennent d'en haut. Mais qui est donc le chef de la police ? Ne serait-il pas candidat à la présidentielle ?