lundi 11 décembre 2006
Pinochet : l'hypocrisie de la gauche

Le général Pinochet est mort hier à l'âge de 91 ans.
On se souvient encore la semaine passée des journalistes qui impliquaient sournoisement que son arrêt cardiaque et son admission consécutive à l'hôpital il y a une semaine n'était rien d'autre qu'une simulation, que la famille du dictateur éxagérait son état de santé pour lui éviter encore des ennuis judiciaires.
La conclusion brutale de cette hospitalisation dément évidemment les propos de ces journalistes.
L'Humanité y va de son grain de sel, Pinochet «a dirigé entre 1973 et 1990 l'un des régimes militaires les plus répressifs d'Amérique Latine». A la même époque on avait Brejnev à Moscou, pas vraiment mieux, mais nettement plus respectable pour l'Huma.
La présidente socialiste du Chili, Michelle Bachelet, a refusé les funérailles nationales pour l'ancien chef d'Etat. Que n'ira-t-elle pleurer la dépouille de Fidel Castro quand son tour viendra...