dimanche 15 octobre 2006
Outre-Manche, chez les dhimmis
Rien ne serait plus stupide que de plaisanter sur la vitesse à laquelle nos voisins européens sont en train de perdre leurs valeurs pour adopter celles de l'islam alors que nous-même connaissons également cette situation.
Cependant dans le cas des British, le phénomène a quelquechose de pathétique. Nul autre pays ne connait pareille déchristianisation. Des sites internet se font une spécialité de vendre au plus offrant les églises que les Anglais ne fréquentent plus, préférant désormais y habiter plutôt qu'y prier.
Tandis que le Telegraph nous apprend que les étrangers remplacent les Anglais dans les églises, d'autres, en perte de repères, se convertissent à l'islam. Comme en France, les convertis à l'islam sont principalement des femmes. Un choix d'autant plus dur à accepter lorsque ces femmes sont célibataires et décident libres de toute influence masculine de se voiler de la tête aux pieds, telles cette jolie jeune fille (Carolyne, a convert to Islam).

Les plus courageux dans tout cela sont les chrétiens qui ont émigré au Royaume-Uni :

Une employée britannique suspendue à cause de sa croix

Elle a refusé de cacher sous ses vêtements sa croix en pendentif, a rapporté samedi le quotidien Daily Mail. Nadia Eweida, 55 ans, Britannique employée derrière les comptoirs de British Airways à l'aéroport londonien d'Heathrow a été suspendue trois semaines sans salaire pour avoir contrevenu au code vestimentaire de la compagnie aérienne britannique. Soutenue par les syndicats, elle a décidé de poursuivre la compagnie pour "discrimination religieuse" car "les musulmans et les sikhs sont autorisés à travailler avec leurs voiles et leurs turbans".

En face, la compagnie se défend : les employés qui portent un uniforme peuvent porter des bijoux, y compris des symboles religieux, mais sous leurs vêtements. "Cette règle s'applique à tous les bijoux et symboles religieux sur des chaînes et n'est pas spécifique aux croix chrétiennes", a-t-elle poursuivi.