jeudi 13 juillet 2006
Zidane... la fin d'un mythe
Chronologie :

09/07/06 - 110ième minute de jeu France-Italie, Zidane donne un coup de tête au thorax du joueur italien Marco Materazzi et termine lamentablement sa carrière sur un geste odieux sanctionné par l'arbitrage (grâce à la vidéo).

10/07/06 - SOS Racisme demande une enquête contre... celui qui a PRIS le coup de tête, sur la base que seule une provocation a pu contraindre Zidane, ce saint homme, à commettre ce "geste", malgré lui bien sûr.

12/07/06 - Sa mère intervient publiquement, non sans rappeler à notre mémoire quelques souvenirs douloureux depuis 1962 en Algérie...

Interrogée par le quotidien anglais The Daily Mirror, Malika Zidane, la mère du
nouveau retraité, est venue au secours de son fils après son coup de tête en
finale de Coupe du Monde sur Marco Materazzi. Elle s'est dite très remontée
après avoir eu écho des insultes du défenseur de l'Inter.
"Je suis dégoutée par ce que j'ai entendu, mais fière de l'attitude de mon fils qui a fait honneur à la famille. Si les insultes qu'il a faites s'avèrent vraies, je veux qu'on
m'apporte ses testicules sur un plat," a-t-elle même déclaré.


Sourire kabyle sûrement... (attention, lien déconseillé aux plus sensibles)

12/07/06 - Zidane s'excuse mais ne regrette rien (sic).


Et la nouvelle :

13/07/06 - Selon la Gazzetta dello Sport, repris par au moins deux médias francophones (romandie.com et rds.ca), Zidane aurait lui-même traité un arbitre de "fils de pute" lors du match contre le Portugal !

Football: Zidane aurait insulté l'arbitre en
demi-finale


MILAN - La Gazzetta dello Sport en rajoute une couche sur "L'affaire
Zidane". Le quotidien sportif italien affirme que Zinédine Zidane avait traité
de "fils de p..." l'arbitre uruguayen Jorge Larrionda lors de la demi-finale
contre le Portugal.

"A dire vrai, peu s'en sont rendus compte, mais durant la demi-finale
victorieuse contre le Portugal, le génie français a insulté l'arbitre
Larrionda", écrit le journal. "Il l'a apostrophé en Espagnol avec la plus
classique des insultes: "hijo de p..." (fils de p...)", a ajouté La Gazzetta, à
côté d'un plan resserré d'une photo montrant le capitaine de l'équipe de France
et l'arbitre uruguayen sur la pelouse.

"L'épisode a eu lieu après un quart d'heure en seconde période, après
une action contestée. Zidane s'est adressé à l'arbitre et les deux se sont parlé
pendant un instant", croit savoir le journal. "L'issue de la discussion ne doit
pas avoir satisfait le numéro 10 des Bleus, qui s'est tourné et, sans qu'on le
voit, a murmuré l'insulte adressée à Larrionda", raconte encore La Gazzetta, qui
laisse entendre que l'arbitre n'a rien entendu.

(ats / 13 juillet 2006 17:32)


J'entend déjà nos groupies rétorquer que venant d'un journal sportif italien, la source est discutable. J'accepterais volontiers cette remarque, seulement je leur ferais savoir qu'ils n'ont jamais mis en doute, eux, le fait que Zidane se soit fait insulter, avant même que celui-ci ne s'exprime là-dessus. Laissons les mêmes experts qui avaient réussi à lire sur les lèvres de Materazzi lire sur celles de Zidane pour cette autre affaire.
Si elle était confirmée par ces experts (ou avouée par l'intéressé), comment pourrait-on alors raisonnablement prendre la défense de Zidane, "offensé" par une insulte (qu'il utilise aussi) au point de frapper un adversaire devant des centaines de millions de spectateurs ?
A vrai dire, ne sous-estimons pas la lâcheté et l'obstination abrutie de nos groupies, fans de "Zizouuuuuuuu (on t'aime)"...