mercredi 3 mai 2006
Le boycott des Mexicains aurait eu un faible impact
Le boycott des entreprises américaines au Mexique baptisé « un jour sans les gringos » et visant à soutenir les immigrés aux Etats-Unis n'aurait eu qu'un faible impact selon le président de la chambre américaine de commerce à Mexico, Larry Rubin.

Les manifestations de lundi au Mexique ont été coordonnées avec celles qu'ont menées les illégaux eux-mêmes, rassemblant des centaines de milliers d'immigrés qui ont délaissé pour un jour leur travail et les écoles.

Seulement voilà, toujours selon Larry Rubin, cette action pourrait bien se retourner contre les 12 millions (!) d'illégaux eux-mêmes alors que leur grève a pénalisé leurs meilleurs alliés dans la course à la régularisation : leurs employeurs complaisants, lesquels forment même un lobby très actif auprès du Congrès américain.

A ce sujet, TF1 a diffusé récemment dans l'émission Sept à Huit un reportage sur la chasse aux « wetbacks » (les latinos qui tentent de franchir la frontière, laquelle est parfois une rivière comme le Rio Grande, d'où leur surnom, « dos mouillés ») et expose remarquablement bien comme cette frontière qui court sur des milliers de kilomètres est, pour rester dans la métaphore de l'eau, perméable.
Ainsi une équipe de journalistes de TF1 a suivi un petit groupe de clandestins et de passeurs qui franchissent allègrement la frontière en écartant deux fils de barbelés...
Il est possible de regarder la vidéo en streaming ici. Impossible à télécharger cependant.