samedi 22 avril 2006
Le Pen déraille encore



Le Pen déraille encore.

Et ses suiveurs avalent tout sans broncher, les uns par carriérisme, les autres par légèreté.

Il récidive donc dans son délire anti-occidental et exhorte l’Europe et les Etats-Unis à laisser l’Iran produire du combustible nucléaire puisque ce pays n’a selon lui, que des intentions pacifiques…

Morceaux choisis :

Le Pen : « Or un tel programme reste du domaine civil, puisque le nucléaire militaire exige un enrichissement à 90 %. »
(Nota : Ahmadinejad a affirmé mardi dernier que l’Iran avait rejoint le club des puissances nucléaires…)

Le Pen : « Comment le régime iranien, avec une opinion arabe chauffée à blanc contre l'interventionnisme occidental et sa partialité vis-à-vis d'Israël qui dispose de 200 têtes nucléaires, peut-il accepter une telle humiliation ? »
Admirez la contradiction : ils sont pacifiques mais ils n’ont pas d’autre choix que de céder à la pression populaire qui exècre l’Occident. Tout cela pour produire du nucléaire civil M. Le Pen ? Avez-vous été vérifier sur place la vingtaine de sites nucléaires iraniens dont la plupart sont enfouis sous plusieurs dizaines de mètres de béton pour empêcher toute attaque aérienne pour pouvoir affirmer sereinement que l’enrichissement se limitait à 3 % ? Avez-vous trouvé la raison pacifique de l’achat clandestin à la Belgique d’une presse isostatique dont l’utilisation laisse pourtant peu de doutes sur les velléités guerrières du régime iranien ?